Des habitants canadiens embarrassés veulent que soit renommée la rue ‘Swastika Trail’
Rechercher

Des habitants canadiens embarrassés veulent que soit renommée la rue ‘Swastika Trail’

Après que les habitants de cette rue de l'Ontario ont choisi de conserver ce nom (qui signifie en français "chemin de la croix gammée"), deux couples se sont tournés vers un groupe juif pour obtenir de l'aide

Le panneau de la rue 'Swastika Trail' accroché à  Puslinch Township, au Canada. (Capture d'écran/ YouTube via JTA)
Le panneau de la rue 'Swastika Trail' accroché à Puslinch Township, au Canada. (Capture d'écran/ YouTube via JTA)

Les habitants vivant sur le ‘Swatsika Trail’ (chemin de la croix gammée) ont fait appel à un groupe juif pour aider à ce que leur rue soit rebaptisée.

Deux couples vivant dans la rue ont fait appel au Bnai Brith Canada, un groupe de sensibilisation juif, pour avoir des conseils sur les moyens dont ils disposent pour convaincre la municipalité de Puslinch Township de changer ce nom.

Le conseil de la ville – qui se situe dans l’Ontario, au Canada, à environ 80 kilomètres à l’ouest de Toronto – devraient débattre du changement de nom de la rue lors d’une réunion prévue le 20 décembre.

De nombreux habitants de Puslinch ont indiqué au Bnai Brith Canada être embarrassés par le nom de la rue, en particulier lorsqu’ils se trouvent dans l’obligation de l’utiliser sur des permis de conduire et autres documents gouvernementaux.

La semaine dernière, Bnai Brith a lancé une pétition en ligne appelant les responsables de la municipalité à changer le nom de la rue.

« La croix gammée est un symbole de haine et de génocide », a indiqué Michael Mostyn, directeur-général du Bnai Brith, dans un communiqué. « En 2017 seulement, nous avons vu des croix gammées dégrader des campus universitaires, des lycées et des habitations individuelles à travers tout le Canada ».

« Des dizaines de milliers de soldats canadiens ont fait l’ultime sacrifice pour combattre la tyrannie nazie. Des millions de plus ont été les victimes de cette dépravation morale dont le symbole aujourd’hui est la croix gammée. Maintenir le nom de cette rue serait une insulte pour les survivants de l’Holocauste et un tort immense fait à nos vétérans », a-t-il ajouté.

Mais les résidents de la rue ont voté à ce sujet au début du mois. Une légère majorité s’est prononcée en faveur du maintien du nom, selon la presse canadienne.

La rue avait été baptisée au début des années 1920. Les habitants ont expliqué à la presse canadienne que la croix gammée ne devait pas être diabolisée dans la mesure où elle était un symbole ancien signifiant la vie et le travail accompli et qu’elle n’est devenue une incarnation de la haine et du racisme que depuis l’époque nazie.

Il y a une ville, dans le nord de l’Ontario, qui s’appelle Swastika, qui porte le nom d’une mine d’or locale qui utilisait ce symbole pour désigner la chance.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...