Des humanistes néerlandais rejettent un appel à condamner l’antisémitisme d’Erasme
Rechercher

Des humanistes néerlandais rejettent un appel à condamner l’antisémitisme d’Erasme

L’association dit que les remarques désobligeantes au sujet des Juifs faites par le théologien catholique du 15e siècle devraient être considérées dans un contexte historique

Le pionnier de la théologie humaniste catholique, Desiderius Erasmus en 1523 peint par Hans Holbein le Jeune (Crédit : Wikimedia commons)
Le pionnier de la théologie humaniste catholique, Desiderius Erasmus en 1523 peint par Hans Holbein le Jeune (Crédit : Wikimedia commons)

AMSTERDAM – L’Association humaniste des Pays-Bas a refusé de condamner l’antisémitisme du pionnier de la théologie humaniste catholique, Erasme de Rotterdam.

Hans Jansen, un ancien ministre de l’Église réformée néerlandaise a appelé à sa condamnation dans un récent édito dans le quotidien Reformatorisch Dagblad.

Il a dit que l’association, qui promeut l’école humaniste de la pensée qu’Erasme a contribué à créer aux 15e et 16e siècles, doit prendre ses distances avec les propos d’Erasme sur les Juifs, les qualifiant de « nuisibles les plus nocifs ».

Jansen, qui est un associé de l’Institut Simon Wiesenthal à Bruxelles, a soutenu que l’Association humaniste devrait prendre des mesures dès maintenant, à la lumière du rejet public de l’Eglise protestante des Pays-Bas, le mois dernier, des déclarations antisémites de Martin Luther, qui a commencé la Réforme protestante au 16e siècle.

Mais un porte-parole de l’Association humaniste des Pays-Bas a rejeté l’appel, a rapporté Reformatorisch Dagblad, jeudi, déclarant que « la tradition humaniste est très diversifiée » et qu’Erasme « n’a pas été le fondateur de l’Humanisme. Des Humanistes ne sont parfois pas des adeptes d’Erasme, comme c’est quelquefois le cas avec Luther. »

Erasme est largement connu sous le surnom de « prince des humanistes ».

Anton van Hoof, ancien président de l’association humaniste De Vrije Gedachte (« Libre Pensée »), a déclaré au quotidien qu’il n’y avait pas besoin de présenter des excuses pour les déclarations qui ont été faites dans un contexte historique différent.

« Si quelqu’un est dérangé par des déclarations anti-juives, on devrait insister pour leur faire comprendre que de telles remarques doivent être comprises dans le contexte de leur temps, mais s’il vous plaît, pas d’excuses », a-t-il dit.

Erasme est un héros national aux Pays-Bas. D’innombrables rues et la principale université de Rotterdam sont nommées d’après lui.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...