Des pastèques israéliennes entrent dans Gaza, après 8 ans d’interdiction palestinienne
Rechercher

Des pastèques israéliennes entrent dans Gaza, après 8 ans d’interdiction palestinienne

Le ministère palestinien de l’Agriculture autorise l’entrée du produits dans Gaza après la baisse de la production locale

Un stand de pastèques en bord de route, à Sderot, dans le sud d'Israël, le 6 juillet 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Un stand de pastèques en bord de route, à Sderot, dans le sud d'Israël, le 6 juillet 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le ministère palestinien de l’Agriculture de la bande de Gaza a approuvé mardi le transfert de pastèques israéliennes dans l’enclave côtière, pour tenter de faire baisser les prix sur place, augmentés par les quantités limitées.

Le directeur général de la commercialisation et des postes-frontières Tahsin al-Saqqa a déclaré que les fruits étaient entrés dans Gaza par le checkpoint de Keren Shalom, mettant ainsi fin à huit ans d’interdiction, a annoncé l’agence de presse Maan.

Une pénurie de terres cultivées pour les pastèques à Gaza a entraîné cette année une réduction des cultures, poussant les prix à la hausse sur le marché local.

En 2015, 4 500 dunhams [4,5 km²] étaient cultivés pour les pastèques, mais en 2016 ce nombre a chuté à 3 500 [3,5 km²].

Le ministère a déclaré avoir approuvé l’import de pastèques en Israël pour une période de trois jours, pendant lesquels environ 1 000 tonnes de fruits entreront dans l’enclave palestinienne.

Bien qu’Israël maintienne un blocus de Gaza pour empêcher l’entrée de matériaux qui pourraient être utilisés pour construire l’infrastructure militaire de la zone contrôlée par le Gaza, des centaines de camions par jour apportent des produits qui passent la frontière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...