Deuxième réunion d’un panel stratégique israélo-américain sur l’Iran
Rechercher

Deuxième réunion d’un panel stratégique israélo-américain sur l’Iran

La réunion dirigée par les conseillers à la sécurité nationale intervient alors qu'Israël est accusé d'avoir attaqué une installation nucléaire iranienne

Montage : le président du Conseil national de sécurité israélien, Meir Ben-Shabbat (à droite), et le conseiller à la sécurité nationale américain, Jake Sullivan. (Crédit : Flash90, AP)
Montage : le président du Conseil national de sécurité israélien, Meir Ben-Shabbat (à droite), et le conseiller à la sécurité nationale américain, Jake Sullivan. (Crédit : Flash90, AP)

Les administrations israélienne et américaine tiendront mardi la deuxième session d’un groupe stratégique bilatéral visant à collaborer dans le but d’empêcher l’Iran d’obtenir une arme nucléaire, a rapporté Axios lundi.

Les équipes, dirigées par le conseiller américain à la sécurité intérieure Jake Sullivan et son homologue Meir Ben-Shabbat, se réuniront virtuellement mardi, selon l’article qui cite trois responsables israéliens. La première réunion avait eu lieu en mars.

Cette réunion fait suite aux révélations d’une cyber-attaque présumée contre l’installation nucléaire iranienne de Natanz, que Téhéran a imputée à Israël, et aux indications selon lesquelles le conflit israélo-iranien se transpose en mer, marquant un changement dans le conflit qui se déroulait auparavant principalement par des frappes aériennes, des cyberattaques, des activités d’espionnage présumées et sur terre.

Elle intervient également dans un contexte de pourparlers en cours à Vienne concernant un retour à l’accord nucléaire de 2015 par l’Iran et les États-Unis, une démarche à laquelle Israël, et en particulier le Premier ministre Benjamin Netanyahu, s’oppose fermement.

Selon Axios, l’un des principaux objectifs du groupe de travail est d’éviter les surprises entre les deux alliés, notant qu’on ignore le degré de coordination ou d’avertissement, le cas échéant, avait été donné avant la prétendue frappe de Natanz ou les opérations navales.

Un groupe de travail similaire s’était réuni lors du premier mandat de l’ancien président américain Barack Obama. Son existence n’était pas publique, et les parties profitaient de ces réunions pour partager des renseignements sur l’Iran. Toutefois, le groupe a cessé de se réunir lorsque l’administration Obama a intensifié ses efforts pour parvenir à un accord avec l’Iran visant à limiter son programme nucléaire en échange d’un allègement des sanctions.

Netanyahu s’est farouchement et publiquement opposé à cet accord – qui a été signé en 2015, alors que Biden était vice-président – ce qui a contribué à une relation notoirement houleuse entre Netanyahu et Obama.

Cherchant à éviter les prises de bec publiques cette fois-ci, Washington a proposé de rétablir le groupe de travail et Israël, après délibération de Netanyahu avec d’autres hauts fonctionnaires, a accepté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...