Enquête de police sur de graves allégations contre un fonctionnaire de justice
Rechercher

Enquête de police sur de graves allégations contre un fonctionnaire de justice

Le procureur général, le procureur de l'État et le chef de la police superviseraient l'affaire ; les infractions présumées pourraient entraîner de longues peines de prison

Le siège de Lahav 433, l'unité anti-corruption de la police israélienne, à Lod. Illustration. (Crédit : Flash90)
Le siège de Lahav 433, l'unité anti-corruption de la police israélienne, à Lod. Illustration. (Crédit : Flash90)

La police a ouvert une enquête sur un haut fonctionnaire du système judiciaire au sujet de graves allégations qui pourraient entraîner une longue peine de prison, selon un reportage de la Douzième chaîne, jeudi.

Un embargo a été imposé sur les détails de l’enquête, qui est supervisée par le procureur général Avichai Mandelblit, le procureur d’État Amit Aisman et le chef de la police israélienne Kobi Shabtai.

Aucun détail n’a été donné sur la nature des accusations.

La Douzième chaîne a déclaré qu’Aisman a demandé cette semaine aux enquêteurs de la police d’examiner l’affaire et de lui faire un rapport rapide. L’affaire est traitée par l’unité de crimes graves Lahav 433.

Un haut fonctionnaire des forces de l’ordre a déclaré à la Douzième chaîne qu’il s’agissait d’une « enquête particulièrement délicate et compliquée ».

Le fonctionnaire a déclaré que si même certaines des allégations s’avèrent vraies, « il sera difficile de croire et de comprendre que cela s’est réellement produit ».

L’avocat Chur Uriel Nizri, qui représente les personnes ayant déposé la plainte, a déclaré à la Douzième chaîne, que l’affaire sera un « jour de jugement » pour le système judiciaire.

« Nous devons nous poser de sérieuses questions, notamment : comment n’avons-nous pas identifié cette personne ? Comment une telle personne a-t-elle réussi à pénétrer au cœur du système judiciaire ? ». a déclaré Nizri.

L’avocat a déclaré qu’il avait confiance dans le fait que, bien que l’affaire implique une personnalité de haut rang, la justice et les forces de l’ordre montreront que « nous sommes tous égaux devant la loi. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...