Gantz rencontre les familles des captifs de Gaza qu’il promet de rapatrier
Rechercher

Gantz rencontre les familles des captifs de Gaza qu’il promet de rapatrier

Le ministre de la Défense entrant était chef d'état-major quand les corps d'Oron Shaul et de Hadar Goldin ont été capturés par le Hamas durant la guerre à Gaza en 2014

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Dans le sens des aiguilles d'une montre, à partir du haut à gauche : Avraham Mengistu, Hisham al-Sayed, Hadar Goldin et Oron Shaul. (Flash 90/Times of Israel)
Dans le sens des aiguilles d'une montre, à partir du haut à gauche : Avraham Mengistu, Hisham al-Sayed, Hadar Goldin et Oron Shaul. (Flash 90/Times of Israel)

Le ministre de la Défense entrant Benny Gantz s’est entretenu ce lundi matin avec les familles de deux civils israéliens et de deux soldats tués au combat qui sont détenus par le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza et leur a fait la promesse de les rapatrier en Israël, selon son bureau.

Ces conversations avec les familles de Hisham al-Sayed, Abera Mengistu, du sergent Oron Shaul et du lieutenant Hadar Goldin constituaient ses premières rencontres hors du ministère depuis qu’il a pris ses fonctions hier.

« Durant ces échanges, Gantz a fait part de son engagement à les rapatrier », a rapporté son bureau.

Ce dernier était chef d’état-major de l’armée quand les corps des deux soldats ont été capturés par le Hamas durant la guerre à Gaza en 2014, et quand Abera Mengistu, qui souffre de troubles mentaux, est entré dans l’enclave en septembre 2014 et a été pris en otage par le groupe. Hisham al-Sayed, également fragile psychologiquement, est entré dans la bande en avril 2015, deux mois après la fin du mandat de Benny Gantz.

Lundi soir, celui qui est également Premier ministre par alternance prendra officiellement ses fonctions lors d’une cérémonie de passation de pouvoir à la Kirya, les quartiers généraux de l’armée à Tel Aviv. Il succédera à Naftali Bennett, qui siègera désormais dans l’opposition.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...