GB : Une médecin légiste indifférente aux exigences des lois juive et musulmane
Rechercher

GB : Une médecin légiste indifférente aux exigences des lois juive et musulmane

Rejetant l'exigence religieuse stipulant que les juifs et musulmans doivent être rapidement enterrés, Mary Hassell a déclaré : "aucun mort ne sera prioritaire"

Une photo du tribunal du coroner de St. Pancras à Londres (Crédit : Carl de Souza / AFP / Getty Images)
Une photo du tribunal du coroner de St. Pancras à Londres (Crédit : Carl de Souza / AFP / Getty Images)

Un département de médecin légiste de Londres a été critiqué après que plusieurs familles se sont plaintes de retards dans l’enterrement de Juifs.

Le journal Jewish Chronicle, basé à Londres, a signalé jeudi qu’une femme a dû passer 210 appels téléphoniques au bureau du médecin légiste de St. Pancras dans le centre de Londres avant d’être assurée que son père puisse être enterré quatre jours après sa mort.

Selon la loi juive et la loi islamique, les corps des défunts doivent être enterrés le plus tôt possible après la mort, idéalement le même jour.

Mary Hassell, une médecin légiste au bureau de St. Pancras, avait indiqué à la famille de Barry Davis la semaine dernière qu’il faudrait deux semaines avant qu’une autopsie puisse être effectuée et que des funérailles aient lieu. Plusieurs autres cas similaires ont été signalés.

Hassell a également affirmé dans une lettre adressée aux dirigeants de la communauté juive qu‘ « aucun mort ne sera prioritaire par rapport à une autre en raison de la religion du défunt ou de sa famille, que ce soit par les membres du bureau du coroner ou les médecins légistes ».

Elle a ajouté dans sa lettre qu’elle ne permettrait plus que les dépouilles juifs soient détenues dans un salon funéraire juif local pour permettre la shemirah, la pratique qui consiste à « garder » le corps de ses frères juifs jusqu’à l’enterrement, plutôt qu’à la morgue.

Trevor Asserson, un avocat représentant Adath Yisroel Enterrement Society de Stamford Hill, a déclaré au Jewish Chronicle que Hassell a « montré un mépris total ou de l’ignorance de la loi en décidant de ne jamais donner la priorité aux ‘morts religieux’. Sa conduite démontre ce que je considère comme un mépris grossier pour les sensibilités religieuses, ainsi que les droits légaux, des familles musulmanes et juives dont les parents décédés sont sous son contrôle. »

En 2015, Hassell a perdu lors d’une audience judiciaire intentée par la famille d’une femme juive orthodoxe. Le bureau de Hassell avait insisté pour que la femme subisse une autopsie invasive, ce qui est contraire à la loi juive orthodoxe.

L’année dernière, Hassell a été formellement réprimandée par le Judicial Conduct Investigations Office pour avoir publié une lettre dans laquelle elle se disait malmenée par la communauté juive.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...