« Hagit Grossman, entre poésie et musique » à Tel Aviv
Rechercher

« Hagit Grossman, entre poésie et musique » à Tel Aviv

Une soirée avec la poétesse et nouvelliste israélienne à l’occasion de la publication en France de Neuf poèmes pour Schmouel et Poèmes d’amour

Institut français de Tel Aviv. Illustration. (Crédit : Deror Avi)
Institut français de Tel Aviv. Illustration. (Crédit : Deror Avi)

L’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël reçoivent la poétesse et nouvelliste israélienne Hagit Grossman à l’occasion de la parution en français de Neuf poèmes pour Shmouel (éditions de La Margeride) et de Poèmes d’amour (éditions Levant), traduits de l’hébreu par Michel Eckhard Elial.

Autour de Hagit Grossman et de Michel Eckhard Elial, également directeur de publication de la revue Levant, seront réunis le poète Ronny Someck, l’attachée culturelle auprès du Consulat général d’Israël à Marseille Pascale Goëta, le directeur des éditions Plonit Shlomo Krause.

Une soirée ponctuée par les harmonies du jeune guitariste israélien Tal Cohen Shalev.

Hagit Grossman est l’une des voix les plus vibrantes de la nouvelle poésie israélienne. Née en 1976, elle publie ses premiers vers dès l’âge de 14 ans, dans une anthologie de jeunes écrivains israéliens.

Son premier recueil, Neuf poèmes pour Shmouel, lui a été inspiré par un voyage initiatique aux Etats-Unis.

Très remarquée en Israël, sa publication aux éditions de la Margeride de Nîmes en 2013 fait sensation lors de sa présentation au Festival Voix Vives de Méditerranée en 2014 et au Marché de la Poésie en 2013, ainsi que lors de différentes lectures à Marseille, Montpellier et Toulouse.

Son second recueil, Poèmes d’amour, viendra juste de paraître aux éditions Levant et sera donc présenté pour la première fois au public de l’Institut français de Tel Aviv.

Hagit Grossman (Crédit : Institut français en Israël)
Hagit Grossman (Crédit : Institut français en Israël)

Son ton vivifiant et contemporain, son attachement à Tel Aviv, son goût pour la musique et les arts visuels font de Hagit Grossman l’une des personnalités les plus singulières de la sphère poétique d’Israël.

Ronny Someck, né à Bagdad en 1951, est un poète israélien, lauréat de nombreux prix et traduit en 22 langues.

Son recueil Bagdad-Jérusalem, à la lisière de l’incendie, avec Salah Al Hamdani a été traduit et publié en France en 2012, aux Editions Bruno Doucey.

Tal Cohen Shalev est un musicien et chanteur israélien. Son nouveau disque, Warmer Climes, est sorti en septembre 2015.

Informations pratiques :

« Hagit Grossman, entre poésie et musique » – Une soirée avec la poétesse israélienne. Jeudi 19 novembre à 19h30 à l’Institut français de Tel Aviv, Rothschild 7, dans l’auditorium.

Tarif : 40 NIS / Gratuit pour les détenteurs de la carte membre de l’Institut français d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...