Il est « absurde » d’imaginer qu’Israël devra rendre une faveur suite à la reconnaissance de Jérusalem, affirme Netanyahu
Rechercher

Il est « absurde » d’imaginer qu’Israël devra rendre une faveur suite à la reconnaissance de Jérusalem, affirme Netanyahu

"C'était une anomalie historique et il était temps que cela change, a affirmé le Premier ministre

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Benjamin Netanyahu donne une analyse géopolitique à la Chatham House, The Royal Institute of International Affairs, à Londres, le 3 novembre 2017 (Crédit : AFP / ADRIAN DENNIS)
Benjamin Netanyahu donne une analyse géopolitique à la Chatham House, The Royal Institute of International Affairs, à Londres, le 3 novembre 2017 (Crédit : AFP / ADRIAN DENNIS)

Benjamin Netanyahu a à nouveau salué dimanche la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par le président américain Donald Trump, affirmant qu’il avait réparé « une anomalie historique ».

Il rejette l’idée qu’Israël devrait faire des concessions aux Palestiniens « en échange de cette faveur ».

« C’était une anomalie historique et il était temps que cela change, a-t-il-dit. L’idée que nous devrons donner quelque chose en retour est absurde. »

Il ne s’agissait pas d’un « accord mutuel », ajoute Netanyahu. « Il a réparé une erreur historique et avec le temps ce sera vu comme tel. »

Le Premier ministre a affirmé qu’il ne connaissait pas encore les détails de l’accord de paix qu’allait proposer Trump, mais a noté que Jérusalem représentait l’une des « questions fondamentales » qui seraient mises sur la table.

« Nous n’avons jamais exclu que le statut de Jérusalem soit discuté. Les Palestiniens ont leur position à ce sujet et ils seront libres de la défendre », a-t-il dit.

« Nous n’excluons jamais les discussions », a-t-il expliqué, ajoutant que l’opposition de son gouvernement à une partition de Jérusalem était bien connue.

Durant sa conférence de presse à Paris, Netanyahu a également félicité les services de sécurité israéliens pour avoir détecté et détruit un tunnel terroriste du Hamas entre Gaza et Israël durant le week-end.

Il a ajouté cependant qu’il s’était agi d’un « jeu du chat et de la souris », dans le sens où les ennemis d’Israël travailleront toujours pour trouver des moyens de contourner les technologies israéliennes qui permettent de détecter les tunnels.

« Il faudra du temps [jusqu’à ce que nous éliminions complètement le problème des tunnels terroristes], mais il n’y a aucun doute sur nos progrès », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...