Implantations : Les luthériens demandent la fin de l’aide américaine à Israël
Rechercher

Implantations : Les luthériens demandent la fin de l’aide américaine à Israël

L’Eglise cherche aussi à cesser ses investissements dans des entreprises profitant de 'l’occupation israélienne' et demande à Obama de reconnaître la Palestine

Des immeubles en construction dans l'implantation juive de Kiryat Arba, près de Hébron, le 6 juillet 2016. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
Des immeubles en construction dans l'implantation juive de Kiryat Arba, près de Hébron, le 6 juillet 2016. (Crédit : Hazem Bader/AFP)

L’Eglise luthérienne évangélique d’Amérique a approuvé une résolution demandant au gouvernement américain de mettre fin à toute aide pour Israël si Israël ne cesse pas de construire dans les implantations et de « permettre un état palestinien indépendant ».

Pendant son assemblée triennale à La Nouvelle Orléans qui s’est terminée samedi, l’Eglise a également cherché à mettre fin à tout investissement dans des entreprises qui profitent de ‘l’occupation israélienne’, et a appelé le président américain Barack Obama à reconnaître l’Etat de Palestine.

Le vote sur les aides, passé par 751 voix pour et 162 contre, a exhorté les membres de l’Eglise à « appeler les représentants et sénateurs américains et l’administration du pays à prendre des mesures nécessitant que pour la continuité de l’aide militaire et financière américaine, Israël doit se conformer aux normes des droits de l’Homme reconnues internationalement comme spécifié dans la loi américaine existante, cesser la construction de colonies et l’extension des colonies existantes à Jérusalem Est et en Cisjordanie, mettre fin à l’occupation des territoires palestiniens, et autoriser un Etat palestinien indépendant. »

La résolution appelait également Obama à ne pas empêcher la candidature de l’Etat de Palestine à l’adhésion pleine aux Nations unies et, en coordination avec le Conseil de sécurité de l’ONU, à « proposer un nouvel accord complet et contraint dans le temps aux gouvernements d’Israël et de Palestine, résultant en un accord sur le statut final négocié entre Israël et la Palestine et entraînant deux états sûrs et viables, avec un partage de Jérusalem. »

Dans la résolution de désinvestissement, qui a été votée avec 821 voix en faveur et 92 contre, l’Eglise a adopté un examen des investissements basés sur les droits de l’Homme pour ses fonds à responsabilité sociale, pour assurer que l’Eglise ne profite pas de violations des droits de l’Homme. La résolution mentionnait le conflit israélo-palestinien. Elle a également appelé l’Eglise à « augmenter ses investissements positifs en Palestine. »

Un groupe de l’Eglise, Isaiah 58, a été le fer de lance de ces résolutions. Il se présente comme « un groupe de luthériens travaillant pour la paix et la justice en Terre Sainte. »

L’Eglise luthérienne évangélique d’Amérique revendique environ quatre millions de membres, répartis au sein de presque 10 000 congrégations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...