Rechercher

Inde : Inauguration d’une statue d’un nationaliste allié des nazis

"En érigeant ici-même la statue de Netaji, notre pays encourage l'Inde moderne, indépendante et sûre d'elle", a déclaré le Premier ministre indien Narendra Modi

Le Premier ministre indien Narendra Modi dévoilant une statue de Subhas Chandra Bose sur l'avenue Central Vista rénovée à la Porte de l'Inde, à New Delhi, en Inde, le 8 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Manish Swarup)
Le Premier ministre indien Narendra Modi dévoilant une statue de Subhas Chandra Bose sur l'avenue Central Vista rénovée à la Porte de l'Inde, à New Delhi, en Inde, le 8 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Manish Swarup)

Une statue du héros nationaliste controversé Subhas Chandra Bose, allié à l’Allemagne nazi et l’empire du Japon pendant la Seconde guerre mondiale, a été inaugurée jeudi à New Delhi par le Premier ministre indien Narendra Modi.

« Aujourd’hui nous tournons la page de notre passé », a déclaré le Premier ministre issu du très nationaliste parti Bharatiya Janata Party (BJP). « En érigeant ici-même la statue de Netaji, notre pays encourage l’Inde moderne, indépendante et sûre d’elle ».

La statue de « Netaji » – « le leader », comme on l’appelle en Inde – a été inaugurée près du Mémorial de la guerre à New Delhi, à l’endroit même où s’élevait une ancienne statue du roi George V abattue il y a cinquante ans.

Subhas Chandra Bose avait rompu avec le pacifisme de Mahatma Gandhi, forgeant des alliances avec Berlin et Tokyo pour prendre les armes contre l’occupant britannique pendant la Seconde guerre mondiale.

Le Premier ministre indien Narendra Modi arrivant pour dévoiler la statue du héros de l’indépendance indienne Subhas Chandra Bose près de l’India Gate, à New Delhi, le 8 septembre 2022. (Crédit : Money Sharma/AFP)

Il a diffusé des messages enregistrés depuis la capitale de l’Allemagne nazie, où il rencontra Adolf Hitler, appelant les Indiens à prendre les armes contre l’empire britannique et organisant une légion avec des prisonniers de guerre indiens, avant de se rendre à Tokyo à bord d’un sous-marin japonais.

Subhas Chandra Bose est mort à bord d’un bombardier japonais qui s’est écrasé à Taïwan à la fin de la guerre en 1945.

Subhas Chandra Bose, à droite, et Pandit Jawaharlal Nehru posant ensemble dans le bungalow de Jamamlal Bajaj. (Crédit : Photo AP)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...