Inde: les lieux juifs et israéliens en état d’alerte à l’approche de Yom Kippour
Rechercher

Inde: les lieux juifs et israéliens en état d’alerte à l’approche de Yom Kippour

Les services de sécurité israéliens travaillent avec leurs homologues indiens pour déjouer des attaques ; des dispositifs de sécurité ont été déployés dans des lieux fréquentés

Un panneau indiquant le centre Habad de New Delhi, le 12 décembre 2016. (Crédit : Nati Shohat/FLASH90)
Un panneau indiquant le centre Habad de New Delhi, le 12 décembre 2016. (Crédit : Nati Shohat/FLASH90)

Les autorités indiennes ont mis en garde contre une potentielle vague d’attentats terroristes contre des cibles juives ou israéliennes pendant Yom Kippour, qui commence mardi soir.

Selon un reportage de la Douzième chaîne vendredi, les services de sécurité israéliens travaillent avec leurs homologues indiens pour déjouer d’éventuelles attaques pendant la période des fêtes du Nouvel An juif, qui durent jusqu’au 21 octobre.

L’ambassade israélienne à New Delhi, les centres Habad, les écoles juives, les restaurants et hôtels prisés par les touristes israéliens ont été placés en état d’alerte et d’importants dispositifs de sécurité ont été déployés.

Le Times of India a rapporté le mois dernier que l’on craignait des attaques contre des cibles juives par des cellules affiliées aux groupes terroristes Al-Qaïda ou à l’Etat islamique.

L’article indiquait que l’état d’alerte avait été activé sur la base de renseignements reçus d’agences de sécurités à l’international. Aucun autre détail n’a été communiqué.

Des Juifs orthodoxes du mouvement Habad au Paharganj de New Delhi, le 12 décembre 2016. (Crédit : Nati Shohat/ Flash90)

En 2008, des attaques coordonnées ont été perpétrées dans des hôtels de luxe de Bombay, dans la gare centrale, dans un restaurant plein de touristes et au centre Habad de la ville. L’attaque, qui a tué 166 personnes dont 6 Israéliens, a été attribuée au groupe Lashkar-e-Taiba.

En février 2012, la femme d’un attaché militaire israélien a été blessée dans l’explosion d’une voiture à New Delhi. La police iranienne avait déterminé que les Gardiens de la Révolution islamique d’Iran étaient à l’origine de l’attentat.

Les liens entre l’Inde et Israël se sont réchauffés ces dernières années, notamment dans le domaine de la coopération militaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...