Israël réduit la zone de pêche à Gaza après le lancement de ballons incendiaires
Rechercher

Israël réduit la zone de pêche à Gaza après le lancement de ballons incendiaires

La décision a été prise après l'envoi de ballons incendiaires depuis la bande de Gaza vers Israël", a déclaré dans un communiqué le Cogat

Photo d'illustration. Des bateaux de pêche palestiniens à Gaza City, le 1er avril 2018 (Crédit : AFP/Mohammed Abed)
Photo d'illustration. Des bateaux de pêche palestiniens à Gaza City, le 1er avril 2018 (Crédit : AFP/Mohammed Abed)

Israël a réduit mercredi la zone de pêche autorisée de 15 milles nautiques à 10 milles nautiques au large de la bande de Gaza, en réponse à l’envoi de ballons incendiaires vers son territoire à partir de l’enclave palestinienne.

« Une décision a été prise aujourd’hui (mercredi) de limiter la zone de pêche au large de la bande de Gaza à 10 milles nautiques jusqu’à nouvel ordre. La décision a été prise après l’envoi de ballons incendiaires depuis la bande de Gaza vers Israël », a déclaré dans un communiqué le Cogat, l’organe israélien chargé des opérations civiles dans les Territoires palestiniens.

L’Etat hébreu avait élargi dimanche la zone de pêche autorisée à 15 milles nautiques afin de « prévenir une dégradation des conditions humanitaires » dans l’enclave palestinienne, avait indiqué le ministère de la Défense.

L’envoi de cerfs-volants et de ballons dotés de dispositifs incendiaires ou explosifs constitue l’un des aspects les plus dévastateurs. Israël a promis de riposter systématiquement.

Un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, négocié par les autorités égyptiennes sous l’égide des Nations unies, avait permis un calme relatif autour des élections israéliennes du 9 avril mais une escalade de violences a fait début mai 25 morts côté palestinien et quatre du côté des civils israéliens.

Les responsables palestiniens avaient déclaré lors du cessez-le-feu du 6 mai qu’Israël s’était engagé à alléger les restrictions en échange du calme à la frontière.

Le Hamas et Israël se sont livrés trois guerres depuis 2008 et la situation reste très volatile.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...