Israël voit son nombre de start-ups diminuer
Rechercher

Israël voit son nombre de start-ups diminuer

Israël est connu sous le nom de "Startup Nation", mais le nombre d'entreprises créées a diminué au cours des dernières années

Le cofondateur de Waze, Uri Levine, pendant une conférence à Jérusalem en mai 2013. (Crédit : Flash90)
Le cofondateur de Waze, Uri Levine, pendant une conférence à Jérusalem en mai 2013. (Crédit : Flash90)

Le site d’information financier Globes rapporte que le nombre de start-ups est passé de 1 000 en 2014 à 700 en 2017, selon les données de Startup Nation Central, une ONG israélienne.

Parallèlement, le nombre de start-ups ayant fermé est passé de 221 en 2014 à 468 en 2016. L’an dernier, 408 start-ups ont cessé leur activité.

Meir Valman, analyste pour Start-up Nation Central, a dit à Globes qu’il pense que de nombreux entrepreneurs n’avaient pas réussi à obtenir le capital nécessaire afin de créer leurs start-ups avant 2014 en raison de la récession de 2008, mais qu’après des capitaux ont émergé.

Cependant, malgré la reprise économique, il estime qu’il y a eu moins de nouvelles entreprises en 2017 qu’au cours des années précédentes parce que « beaucoup de bonnes idées ont déjà reçu du financement et des start-ups ont été crées, et les bons entrepreneurs sont actifs dans les entreprises déjà existantes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...