Israël en guerre - Jour 287

Rechercher

Kisch presse de licencier un enseignant d’Herzliya qui a insulté la mère d’un otage tué

Le ministre de l'Éducation fustige les propos de Yotam Gutman, qui avait qualifié Iris Haïm, la mère de Yotam, l'un des 3 otages accidentellement tués par Tsahal le 15 décembre, de "partisane dégoûtante de Bibi"

Des Israéliens allumant les torches lors de la cérémonie pré-enregistrée qui a lieu la veille de Yom Haatzmaout, le 13 mai 2024. Au centre, Iris Haim, dont le fils Yotam, pris en otage par le Hamas le 7 octobre, a été accidentellement tué par l'armée, le 15 décembre dernier aux côtés d'Alon Shamriz et de Samar Talalka, après qu'ils ont échappé à leurs ravisseurs. (Crédit : Capture d'écran GPO)
Des Israéliens allumant les torches lors de la cérémonie pré-enregistrée qui a lieu la veille de Yom Haatzmaout, le 13 mai 2024. Au centre, Iris Haim, dont le fils Yotam, pris en otage par le Hamas le 7 octobre, a été accidentellement tué par l'armée, le 15 décembre dernier aux côtés d'Alon Shamriz et de Samar Talalka, après qu'ils ont échappé à leurs ravisseurs. (Crédit : Capture d'écran GPO)

Yotam Gutman, un enseignant d’Herzliya, fera l’objet d’une audience disciplinaire pour ses remarques sur le réseau social X au sujet d’Iris Haïm, la mère de Yotam Haïm, l’un des trois otages israéliens à Gaza qui ont été tués accidentellement par l’armée israélienne le 15 décembre, a annoncé dimanche le ministre de l’Éducation Yoav Kisch.

Kisch s’est déclaré « choqué » par les « propos ridicules » de Gutman et a souligné qu’Iris Haïm prônait « la force et l’unité », ce que « les enseignants et les éducateurs devraient transmettre à la jeune génération ».

« Chacun a droit à ses opinions […] mais un enseignant a le devoir et la responsabilité » de faire la distinction entre ses opinions personnelles et ses responsabilités éducatives, a poursuivi Kisch, qui a demandé à la municipalité d’Herzliya de convoquer une audition de Gutman afin de procéder à un « examen professionnel » de son maintien en tant qu’éducateur.

Gutman a écrit samedi soir sur X : « Pouvons-nous déjà dire qu’elle est intolérable ? Une dégoûtante partisane de Bibi qui est sous les feux de la rampe depuis que son fils a été abattu v Pourquoi devons-nous la supporter dans les studios [de télévision] ? »

Après une mini tempête médiatique, Gutman, qui est très actif sur X, s’est excusé dimanche matin, en écrivant : « Je m’excuse pour le tweet d’hier. J’ai eu tort de blesser sa dignité et je lui demande pardon. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.