La Banque d’Israël note une baisse du prix des loyers à Tel Aviv
Rechercher

La Banque d’Israël note une baisse du prix des loyers à Tel Aviv

L’analyse montre une forte chute de la recherche locative ; une baisse globale des loyers n’a pas été constatée, hormis à Tel Aviv en mars, où la moyenne est depuis remontée

Des immeubles d'appartements de luxe dans le quartier de Park Tzameret à Tel Aviv, le 24 août 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des immeubles d'appartements de luxe dans le quartier de Park Tzameret à Tel Aviv, le 24 août 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Un rapport publié dimanche a révélé les conséquences de la crise sanitaire du coronavirus sur le marché locatif immobilier en Israël.

L’analyse a été effectuée par le département de recherche de la Banque d’Israël.

Il s’agit là de la première étude officielle du genre depuis le début de l’épidémie en Israël et à travers le monde, et la chute du tourisme.

L’analyse montre logiquement une forte chute de la recherche (via Google) de location d’appartements depuis mi-mars, période à laquelle a démarré le confinement, et une reprise à partir de mi-avril.

Graphique représentant la recherche de location d’appartements en Israël sur Google sur les périodes janvier-avril 2019 et 2020. (Crédit : Banque d’Israël)

Les chercheurs estiment ainsi que la demande a baissé jusqu’à 50 %, avant de reprendre mi-avril.

Le nombre d’annonces publiées par les propriétaires a lui aussi baissé durant les premières semaines de confinement (surtout à Jérusalem), avant de connaître une hausse significative à partir de mi-avril.

Graphiques représentant le nombre d’annonces immobilières publiées en Israël sur les périodes janvier-avril 2019 et 2020. (Crédit : Banque d’Israël)

Une baisse globale des loyers n’a pas été constatée, hormis à Tel Aviv – où les prix ont en moyenne augmenté depuis l’année dernière, comme dans le reste du pays.

Graphiques représentant la moyenne des prix demandés pour des locations immobilières en Israël sur les périodes janvier-avril 2019 et 2020. (Crédit : Banque d’Israël)

Le prix des loyers à Tel Aviv a ainsi baissé d’environ 15 % durant la seconde quinzaine de mars, avant d’augmenter à nouveau à partir de début avril.

Selon les dernières estimations, le prix des loyers à Tel Aviv reste plus bas que début mars et s’approche désormais du même niveau qu’à la même période l’année dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...