La loutre qui a mordu les deux promeneurs Galilée n’a pas la rage
Rechercher

La loutre qui a mordu les deux promeneurs Galilée n’a pas la rage

Le chemin de randonnée a rouvert après que les responsables ont déterminé que l'animal s'était échappé d'une ferme

Photo d'illustration : Une loutre de mer à Morro Bay, en Californie, le 15 janvier 2010 (Crédit : AP Photo/Reed Saxon, file)
Photo d'illustration : Une loutre de mer à Morro Bay, en Californie, le 15 janvier 2010 (Crédit : AP Photo/Reed Saxon, file)

Un chemin de randonnée du nord d’Israël où une loutre avait mordu deux promeneurs, samedi, a été rouverte après qu’il s’est avéré que l’animal en cause n’avait pas la rage, a fait savoir l’Autorité israélienne de la nature et des parcs dimanche.

Le chemin de randonnée d’Ein Divsha, en Haute-Galilée, avait été fermé aux visiteurs. Les deux marcheurs qui s’étaient fait mordre avaient reçu l’instruction de se faire inoculer un vaccin anti-rabique.

Shmulik Yadov, du centre des mammifères au sein de la Société de protection de la Nature en Israël, avait déclaré au site Walla que parce que les attaques de loutres sortaient de l’ordinaire, la question d’un éventuel animal enragé se posait.

Mais la loutre a été retrouvée et la zoonose a été exclue, a fait savoir l’Autorité israélienne de la nature et des parcs dimanche, recommandant la réouverture par le Conseil régional de Haute-Galilée du chemin de randonnée.

Un examen a permis de déterminer que la loutre avait une puce électronique et qu’elle s’était échappée d’une ferme du Kibboutz Shamir voisin, il y a une semaine.

Elle aurait mordu les randonneurs parce qu’elle avait faim et qu’elle avait l’habitude d’obtenir son alimentation des êtres humains.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...