Israël en guerre - Jour 140

Rechercher

La municipalité RN de Moissac rechigne à faire effacer un graffiti antisémite

Le tag, apposé sur le mur extérieur d’une habitation, où seraient logés des travailleurs saisonniers polonais, indiquait "Raus" ("dehors" en allemand) avec une étoile de David

Moissac. (Crédit : Capture d'écran Google Maps)
Moissac. (Crédit : Capture d'écran Google Maps)

Le 25 août dernier, un graffiti antisémite comportant une étoile de David était retrouvé à Moissac (Tarn-et-Garonne), ville comptant dix Justes parmi les Nations dirigée par le maire Rassemblement national (RN) Romain Lopez depuis 2020.

Le graffiti, apposée sur le mur extérieur d’une habitation, où seraient logés des travailleurs saisonniers polonais, indiquait « Raus » (« dehors », en allemand) avec une étoile de David à la place du « a » et du « u », laissant peu de place à l’ambiguïté.

Dans un article publié ce lundi, le journal local La Dépêche indique que son effacement aura pris des semaines, en raison de l’inaction de la mairie.

Les conseillers municipaux de l’opposition de Moissac réagissaient à un article daté du 13 septembre intitulé « Un tag antisémite à Moissac suscite l’émoi ». Ils écrivaient cette semaine au journal : « Nous avions déjà signalé au maire de Moissac, le 25 août, cet acte antisémite. Le cabinet du maire avait opposé un refus à notre demande d’effacement de ce tag visible par tous, prétextant que seule une demande du propriétaire du mur le pousserait à agir. Quant à la signification de cette inscription, il nous avait précisé qu’il ne la comprenait pas. Face à l’inaction du maire Rassemblement national, nous avons saisi la gendarmerie dont l’intervention a permis de constater la présence d’une infraction et d’ouvrir une enquête, en cours. »

Ils remercient également Jean-Lou Levi, président de l’association consistoriale israélite de Montauban, qui a rappelé à Romain Lopez « la signification de l’antisémitisme et qu’une étoile de David taguée sur la façade d’une maison nous ramenait à des heures très sombres de notre histoire (…). Son intervention a permis l’effacement par les services municipaux de cette inscription. »

« Nous sommes choqués par l’incapacité du maire à saisir la gravité de cet acte, particulièrement à Moissac, ville de Justes. Nous l’invitons, avec son directeur de cabinet, à se replonger dans l’histoire et à s’inspirer des héros moissagais qui ont combattu l’antisémitisme et les persécutions nazies au prix de leur vie », ont-ils ajouté. « Nous saluons les interventions des Moissagais qui nous ont alertés, de Jean-Lou Levi, de la gendarmerie et du personnel municipal qui ont permis d’affirmer qu’à Moissac, comme partout ailleurs, tout acte antisémite est intolérable. »

L’Union des Étudiants juifs de France (UEJF) ou encore le député LFI Thomas Portes (dont le parti est lui aussi accusé d’accointances avec l’antisémitisme) ont également condamné cette longue inaction de la municipalité RN.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.