Rechercher

L’administration Biden a exhorté Abbas à condamner l’attaque de Bnei Brak

Abbas a également reçu un « message sévère » du bureau du ministre de la Défense qui indiquait que le fait de ne pas s'exprimer porterait préjudices aux Palestiniens

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'exprime lors de sa rencontre avec le secrétaire d'État américain Antony Blinken, le 27 mars 2022, dans la ville cisjordanienne de Ramallah. (Crédit : AP Photo/Jacquelyn Martin, POOL)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'exprime lors de sa rencontre avec le secrétaire d'État américain Antony Blinken, le 27 mars 2022, dans la ville cisjordanienne de Ramallah. (Crédit : AP Photo/Jacquelyn Martin, POOL)

Un responsable de l’administration Biden a contacté le bureau du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas peu après l’attaque terroriste de mercredi soir à Bnei Brak, l’exhortant à prononcer une condamnation, a déclaré une source proche du dossier au Times of Israël, confirmant un reportage de la Douzième chaîne.

Abbas a également reçu un « message sévère » du la part bureau du ministre de la Défense Benny Gantz avec un message similaire qui indiquait clairement que le fait de ne pas s’exprimer compromettait les mesures israéliennes prévues pour faciliter la liberté de déplacement des Palestiniens pendant le mois sacré du Ramadan, ont déclaré deux responsables au Times d’Israël mercredi.

Le chef de l’AP a publié une déclaration une heure plus tard, « exprimant sa condamnation du meurtre de civils israéliens… [et] soulignant que le meurtre de civils palestiniens et israéliens ne fait que détériorer la situation ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...