Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

L’Allemagne va bâtir un mémorial aux Témoins de Jéhovah persécutés

Ils étaient persécutés car ils refusaient de faire le salut nazi et le service militaire ou de rejoindre les organisations du parti nazi

Vue générale du Mémorial de la Shoah à Berlin, en Allemagne, le 17 juin 2011. (Crédit : AP Photo/Markus Schreiber, fichier)
Vue générale du Mémorial de la Shoah à Berlin, en Allemagne, le 17 juin 2011. (Crédit : AP Photo/Markus Schreiber, fichier)

Le parlement allemand a voté jeudi en faveur de la construction d’un mémorial à Berlin dédié aux Témoins de Jéhovah persécutés et exterminés par le régime nazi.

Le mémorial doit être bâti près du bassin aux poissons rouges du Tiergarten, le grand parc au centre de Berlin, où des Témoins de Jéhovah se retrouvaient à l’époque clandestinement.

Ils étaient persécutés car ils refusaient de faire le salut nazi et le service militaire ou de rejoindre les organisations du parti nazi.

Pour Uwe Neumaerker, directeur de la fondation Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe, un autre monument au centre de la capitale, il s’agit d’une mesure « attendue de longue date ».

« Elle rend hommage au courage des Témoins de Jéhovah et en même temps témoigne de la nécessité d’être tolérant envers les religions et de lutter contre l’exclusion des minorités aujourd’hui », a fait valoir M. Neumaerker.

À l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler il y avait entre 25 000 et 30 000 Témoins de Jéhovah en Allemagne, selon le Musée de l’Holocauste.

Au moins 3 000 d’entre eux ont été déportés dans les camps sous le régime nazi. Beaucoup n’en revinrent pas.

Fondés au XIXe siècle aux États-Unis, les Témoins de Jéhovah se considèrent comme les héritiers du christianisme primitif et font constamment et uniquement référence à la Bible.

Le statut de l’organisation varie d’un pays à l’autre : ils sont considérés sur le plan juridique au même titre que les « grandes » religions en Autriche et en Allemagne, qui compte un peu plus de 170 000 membres de cette confession, dont 3 800 à Hambourg (nord), selon le site des Témoins.

En France, nombre de leurs branches locales ont le statut d’ « association cultuelle », et ce mouvement rigoriste est régulièrement accusé de dérives sectaires.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.