L’Arche de Noé et la scission des eaux de la mer Rouge peintes sur une mosaïque
Rechercher

L’Arche de Noé et la scission des eaux de la mer Rouge peintes sur une mosaïque

Le site de fouilles de Huqoq en Galilée a révélé plusieurs parties de la "série la plus vaste des histoires bibliques" du 5e siècle, rapporte un archéologue

Ilan Ben Zion est journaliste au Times of Israel. Il est titulaire d'une maîtrise en diplomatie de l'Université de Tel Aviv et d'une licence de l'Université de Toronto en études du Proche-Orient et en études juives

Un poisson avale un soldat égyptien sur une mosaïque montrant la scission de la mer Rouge au cours de l'Exode, dans la synagogue du 5e siècle de Huqoq, au nord d'Israël (Crédit : Jim Haberman/University of North Carolina Chapel Hill)
Un poisson avale un soldat égyptien sur une mosaïque montrant la scission de la mer Rouge au cours de l'Exode, dans la synagogue du 5e siècle de Huqoq, au nord d'Israël (Crédit : Jim Haberman/University of North Carolina Chapel Hill)

Des fouilles dans une synagogue de l’époque romaine tardive en Galilée ont permis de mettre à jour des mosaïques stupéfiantes représentant des scènes bibliques, a annoncé cette semaine l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill.

Les fouilles en cours sur le site CE Huqoq Synagogue datant du 5e siècle ont déjà permis de découvrir des planchers brillants sur lesquels sont représentés des personnes, des animaux et des héros de l’antiquité jamais vus dans les anciennes maisons de culte juif.

Les fouilles menées par l’Autorité des antiquités d’Israël et UNC en sont maintenant à leur sixième été et ont révélé encore plus d’incroyables illustrations.

Les nouvelles sections de l’étage décoré montrent deux scènes bibliques indubitables : l’arche de Noé et la scission en deux de la mer Rouge tirée de l’histoire de l’Exode.

« Le panneau avec l’arche de Noé représente une arche et des animaux deux par deux, y compris des éléphants, des léopards, des ânes, des serpents, des ours, des lions, des autruches, des chameaux, des moutons et des chèvres », a rapporté l’université dans un communiqué. « La scène de la scission de la mer Rouge montre les soldats de Pharaon étant avalées par de gros poissons, entourés de chars renversés avec des chevaux et des conducteurs de chars ».

« Ces scènes sont très rares dans les synagogues antiques », a déclaré dans un communiqué Jodi Magness, le professeur UNC qui a dirigé les fouilles. « Les seuls autres exemples qui ont été trouvés sont à Gerasa / Jerash en Jordanie et Mopsuestia / Misis en Turquie (l’arche de Noé), et à Khirbet Wadi Hamam en Israël et Dura Europos en Syrie (la scission de la mer Rouge). »

La première partie de la mosaïque du sol, trouvée en 2012, représente Samson fixant les champs des Philistins en feu avec des renards enflammés, et en 2013 un panneau a été révélé montrant Samson emportant les portes de Gaza.

En 2013, l’équipe de Magness a découvert la première scène non-biblique mettant en scène des éléphants, ce qui pourrait être l’armée d’Alexandre le Grand. La totalité de cette scène a été découverte en 2014. En 2015, une inscription en hébreu entourée de figures humaines, d’animaux et de créatures mythologiques dont Cupidon a été mise à jour.

Mosaïque de la synagogue de Huqoq datant du 5e siècle, montrant un éléphant de guerre (Crédit : Jim Haberman)
Mosaïque de la synagogue de Huqoq datant du 5e siècle, montrant un éléphant de guerre (Crédit : Jim Haberman)

« Ceci est de loin la plus longue série de récits bibliques décorant des mosaïques au sol d’une ancienne synagogue jamais trouvée », a déclaré Magness. « L’agencement des mosaïques dans les panneaux sur le sol rappelle la synagogue de Dura Europos en Syrie, où un tableau d’histoires bibliques est peint dans des panneaux sur les murs. »

Les mosaïques ont été retirées du site pour la conservation, ont rapporté les chercheurs.

L’équipe de Magness prévoit de mener des fouilles supplémentaires à Huqoq en 2017.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...