Rechercher

Le retour sur Terre de l’astronaute israélien prévu lundi

Les conditions météo entraînent un autre report du retour des astronautes de la Station spatiale internationale ; Eytan Stibbe aurait dû initialement revenir mercredi

Eytan Stibbe à Cape Canaveral, en Floride, avant le décollage vers la Station spatiale internationale, le 8 avril 2022. (Crédit : SpaceX)
Eytan Stibbe à Cape Canaveral, en Floride, avant le décollage vers la Station spatiale internationale, le 8 avril 2022. (Crédit : SpaceX)

L’astronaute israélien Eytan Stibbe restera encore vingt-quatre heures de plus à bord de la Station spatiale internationale, son retour sur Terre étant dorénavant prévu lundi.

Stibbe devait initialement revenir mercredi dernier, mais des conditions météo défavorables à un amerrissage dans l’océan avaient finalement décalé la date de retour sur Terre à dimanche – et aujourd’hui à lundi.

Stibbe et les autres membres d’Axiom -1 – c’est la toute première mission privée à bord de la Station spatiale internationale – devraient amerrir dans l’océan, au large de la côte de Floride, lundi aux environs d’une heure du matin, heure locale.

Homme d’affaires et ancien pilote de chasse, Stibbe est l’un des quatre astronautes à être arrivés avec succès à l’ISS plus tôt ce mois-ci, dans le cadre d’une mission financée par des fonds privés.

Pendant son séjour à bord de la station spatiale, l’équipage aura observé un emploi du temps très précis, fait d’environ 14 heures d’activités quotidiennes, incluant des recherches scientifiques.

Le tout premier astronaute israélien, Ilan Ramon, avait trouvé la mort en 2003 dans la désintégration de la navette spatiale Columbia, à son retour dans l’atmosphère. Les sept membres d’équipage à bord avaient été tués. Des membres de la famille Ramon étaient sur place lorsque le vol de Stibbe a été annoncé en 2020, comme le jour du décollage à Orlando.

Cette photo fournie par SpaceX montre l’équipage du SpaceX assis dans le vaisseau Dragon le vendredi 8 avril 2022, à Cape Canaveral, Floride. L’Israélien Eytan Stibbe se trouve à droite. (Crédit : SpaceX via AP)

Stibbe avait emporté avec lui des pages du journal spatial de Ramon, ainsi que des petits souvenirs de ses enfants.

Contrairement aux récents vols suborbitaux opérés par Blue Origin et Virgin Galactic, qui ont fait couler beaucoup d’encre, Axiom estime que ses missions ne devraient pas être considérées comme du tourisme au regard de leur contenu scientifique.

La NASA a salué son partenariat tripartite avec Axiom Space et SpaceX, étape clé vers la commercialisation de la destination spatiale connue sous le nom d’« orbite terrestre basse ». L’agence se concentrera, pour sa part, sur des voyages plus audacieux et plus lointains dans l’espace.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...