Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

Le Sénat célèbre 75 ans de relations diplomatiques entre la France et Israël

Un symposium a été organisé à la chambre haute du Parlement français à l’initiative de la Fondation France-Israël dont la présidente a salué le "signal très fort" de soutien à Israël

L'hémicycle du Sénat français en septembre 2009. (Crédit : Romain Vincens / Wikimédia / CC BY-SA 3.0)
L'hémicycle du Sénat français en septembre 2009. (Crédit : Romain Vincens / Wikimédia / CC BY-SA 3.0)

C’était le 24 janvier 1949, Robert Schuman, alors chef de la diplomatie française, reconnait de “fait” le gouvernement provisoire de l’État d’Israël.

Soixante-quinze ans plus tard, le Sénat français célèbre les relations diplomatiques avec l’État hébreu. À l’initiative de la Fondation France-Israël et de l’Université de Tel Aviv, un symposium a été organisé ce lundi au Palais du Luxembourg à Paris, siège de la chambre haute du Parlement.

Une conférence a été dirigée par le président du groupe socialiste au Sénat, Patrick Kanner.

L’ancien ministre de François Hollande a précisé sur sa page X que « célébrer 75 ans de relations entre la France et Israël, revient à célébrer 75 ans de dialogue et de coopération, 75 ans d’amitié. Pour notre avenir, pour la stabilité et la sécurité de nos régions, nous devons faire rayonner nos valeurs et faire front commun pour la paix ».

Extrait de la lettre adressée par le Quai d’Orsay au représentant d’Israël en 1949 attestant de la reconnaissance française de son gouvernement provisoire (Crédit: archives)

Un symposium s’est déroulé en trois parties : les relations diplomatiques entre Paris et Jérusalem d’un point de vue historique, sous l’angle diplomatique et le lien entre la Terre sainte et la France, qui fut avant d’être une république laïque, la fille ainée de l’Église catholique. Les relations économiques entre les deux pays ont aussi été évoqués, dans un contexte de tensions après l’exclusion des entreprises européennes du salon Eurosatory. Une décision finalement cassée par la justice française.

Citée par I24 News, Muriel Haïm, présidente de la Fondation France-Israël, a remercié les sénateurs. « Nous sommes toujours bien accueillis au Sénat, qui est un lieu emblématique de réflexion, non pas de passion. Ici les gens travaillent et bâtissent le futur de la France, où nous avons organisé plusieurs évènements. »

Muriel Haïm (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

Elle a aussi précisé que de nombreux sénateurs se sont inscrits au groupe d’amitié France-Israël après l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre.

Elle a salué le « signal très fort de soutien du Sénat à Israël ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.