Les 6 survivants qui allumeront la torche lors de la cérémonie de Yom HaShoah
Rechercher

Les 6 survivants qui allumeront la torche lors de la cérémonie de Yom HaShoah

La cérémonie, qui débute à 20h en direct de Yad Vashem, sera diffusée sur plusieurs chaînes TV avec notamment des sous-titres en français, ainsi que sur les réseaux sociaux

Au cours de la cérémonie, les rescapés de la Shoah allumeront mercredi soir à partir de 20h six torches lors de la cérémonie d’ouverture officielle de la journée de commémoration de la Shoah au mémorial de Yad Vashem.

Yad Vashem retransmettra la cérémonie d’ouverture de l’État en direct avec traduction simultanée en anglais, français et russe. Le direct sera accessible via Facebook et la chaîne YouTube de Yad Vashem ou via le mini-site de Yad Vashem consacré à la journée du Souvenir des martyrs et des héros de l’Holocauste. Ce mini-site contient des informations sur les événements et les cérémonies du Jour de commémoration de l’Holocauste, ainsi que du matériel pédagogique pertinent.

La cérémonie d’ouverture, qui durera 75 minutes, sera également retransmise en direct par la télévision israélienne sur les chaînes 11, 12, 13, 9, 20, ainsi que sur la radio Kan et Galei Zahal.

Le président israélien Reuven Rivlin et le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononceront une allocution à la cérémonie d’ouverture. Il y aura une récitation d’un chapitre de Psaumes du grand rabbin d’Israël, le rabbin David Lau. Le rabbin Yitzhak Yosef récitera le Kaddish, et le chantre Yehonatan Heinowitz récitera El Maleh Rahamim, une prière juive pour les âmes des martyrs.

Le président de Yad Vashem, Avner Shalev, allumera le flambeau du mémorial.

Zipora (Feiga) Granat (née Gershenfish) parlera au nom des survivants de la Shoah lors de la cérémonie au mémorial de Yad Vashem (Crédit : Yad Vashem)

Zipora (Feiga) Granat (née Gershenfish) parlera au nom des survivants. Au cours de Pessah 1946, Zipora et ses frères et sœurs s’installèrent en Israël. Zipora a servi dans la Haganah et dans la marine israélienne, puis a enseigné dans des écoles primaires à Haïfa. Elle a ensuite rejoint le pensionnat Yemin Orde, où elle a travaillé avec de jeunes immigrants, en particulier originaires de l’ex-Union soviétique. Zipora raconte son histoire et est active à Aloumim, une organisation d’enfants cachés en France pendant la Shoah. Zipora et son mari, Avraham ont trois enfants, dix petits-enfants et 21 arrière-petits-enfants.

Premier flambeau : Bela Eizenman ; deuxième flambeau : Shaul Lubovitz; troisième flambeau : Fanny Ben-Ami; quatrième flambeau : Menachem Haberman; cinquième flambeau : Sara Shapira; sixième flambeau : Yehuda Maimon.

Bela Eizenman, survivante de la Shoah, allumera une torche lors de la cérémonie de Yom HaShoah (Crédit : Yad Vashem)

Bela Eizenman est née en 1927 à Lodz, en Pologne. Elle est la fille de Moshe et Hinda Federman. Après le meurtre de son père, Bela et sa mère Hinda ont été déportées à Auschwitz au cours de l’été 1944. À son arrivée, Hinda a été assassinée. Bela a été déportée à Bergen-Belsen.

En mars 1945, elle a été envoyée dans la Marche de la Mort, mais elle s’est échappée et a atteint un village tchèque où elle a été libérée. Après la guerre, Bela a épousé Zvi Eizenman, également survivant de la Shoah, et ils ont immigré en Israël.

Bela a étudié les sciences et est devenue infirmière par la suite.

Bela et Zvi ont deux enfants, huit petits-enfants et huit arrière-petits-enfants.

Shaul Lubovitz (né Blacher) est né en 1934 à Braslav (aujourd’hui en Biélorussie).

Shaul Lubovitz, survivant de la Shoah, allumera une torche lors de la cérémonie de Yom HaShoah (Crédit : Yad Vashem)

Pendant la guerre, alors qu’ils se cachaient, certains membres de la famille proche de Shaul ont été tués. Il est resté avec d’autres membres de la famille et ils ont finalement rejoint un groupe de partisans dans la forêt.

Lorsque Braslav fut libéré en juillet 1944, Shaul et la famille de son oncle retournèrent dans la ville, qui était sous contrôle soviétique. Il a commencé l’école, mais l’antisémitisme a rapidement conduit la famille à fuir. Ils ont atteint Israël en 1949.

Shaul a épousé Nechama, qui a été tuée dans un attentat suicide à la bombe commis dans un bus à Ramat Gan en 1995. Shaul et Nechama ont deux enfants et trois petits-enfants.

Fanny Ben-Ami, survivante de la Shoah, allumera une torche lors de la cérémonie de Yom HaShoah (Crédit : Yad Vashem)

Fanny Ben-Ami est née en 1930 à Baden-Baden, en Allemagne. Quand Hitler a accédé au pouvoir en 1933, sa famille s’est enfuie à Paris. Lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté, le père de Fanny, Hirsch, a été emprisonné.

À la suite de l’occupation allemande en mai 1940, Fanny et ses petites soeurs Erica et Georgette sont envoyées au château de Chaumont avec l’aide de l’OSE, une organisation d’aide aux enfants juifs.

Après la guerre, Fanny découvrit que ses parents avaient été assassinés et rentra en France avec ses sœurs. Fanny a reçu la Légion d’honneur française pour son travail dans la résistance, mais elle a refusé de l’accepter. Fanny a immigré en Israël en 1956. Elle et son mari, Benyamin ont 2 enfants et 6 petits-enfants.

Menachem Haberman est né en 1927 à Orlová, en Tchécoslovaquie, mais a grandi à Munkács. En mai 1944, les Juifs du ghetto de Munkács ont été déportés à Auschwitz.

La plupart des membres de la famille de Menachem ont été assassinés à Auschwitz. Menachem a été envoyé avec les prisonniers d’Auschwitz lors d’une marche de la mort à Buchenwald, d’où il a été libéré.

Menachem Haberman, survivant de la Shoah, allumera une torche lors de la cérémonie de Yom HaShoah (Crédit : Yad Vashem)

Après la guerre, Menachem découvrit que son père avait survécu et vivait en Union soviétique. Menachem a immigré en Israël en 1950 et a finalement réussi à faire sortir son père de l’URSS en Israël.

Menachem a épousé Rivka, une survivante de la Shoah originaire des Pays-Bas. Ils ont 3 enfants et 5 petits-enfants.

Sara Shapira (née Zeidner) est née en 1933 dans la ville de Rădăuți en Bucovine roumaine. À la fin de 1941, les Roumains déportèrent les Juifs de Rădăuți en Transnistrie.

Après que la plupart de sa famille eut péri, Sara a été transférée dans un orphelinat juif à Mogilev.

En mars 1944, les autorités décidèrent de renvoyer environ 4 000 enfants juifs en Roumanie.

Sara Shapira, survivante de la Shoah, allumera une torche lors de la cérémonie de Yom HaShoah (Crédit : Yad Vashem)

Peu de temps après, elle découvrit par hasard que sa sœur et son frère avaient survécu.

À la fin de 1947, Sara atteignit Israël. Elle a épousé Meir Shapira, un autre survivant de la Shoah.

Ils ont 3 enfants, 16 petits-enfants et 19 arrière-petits-enfants.

Yehuda Mimon est né à Cracovie, en Pologne, en 1924. Après la création du ghetto de Cracovie en mars 1941, la mère de Yehuda a été transférée dans le camp de travaux forcés de Plaszow, où elle a été assassinée. Le père de Yehuda a été assassiné à Belzec. Yehuda est emprisonné et déporté à Auschwitz en avril 1943.

Le 18 janvier 1945, Yehuda s’échappe de la marche de la mort d’Auschwitz et se cache jusqu’à sa libération. En juin 1946, Yehuda émigra en Israël avec Aviva Lieberman, qu’il épousa par la suite. Il a servi dans la marine israélienne après l’indépendance de l’État. Yehuda et Aviva ont 2 enfants, 7 petits-enfants et 2 arrière-petits-enfants.

Voir cette publication sur Instagram

Yehuda Mimon was born in Krakow, Poland, in 1924. After the Krakow ghetto was established in March 1941, Yehuda’s mother was transferred to the Plaszow labor camp, where she was murdered. Yehuda's father was murdered at Belzec. Yehuda was imprisoned and deported to Auschwitz in April 1943.. On 18 January 1945, Yehuda escaped the death march from Auschwitz and went into hiding until he was liberated. In June 1946, Yehuda immigrated to Eretz Israel with Aviva Lieberman, whom he later married. He served in the Israel Navy after the state became independent. Yehuda and Aviva have 2 children, 7 grandchildren and 2 great-grandchildren. Yehuda Mimon will be lighting today one of six torches at the State Opening Ceremony of Holocaust Remembrance Day at Yad Vashem.⁣ .⁣ .⁣ #yadvashem #holocaustsurvivor #survivorsportraits #holocaustmemorialday #holocaustremembranceday #OSE #france #holocaust #shoa #shoah #worldwar2 #WWII #israeli_portrait #all_israel #יוםהשואה⁣

Une publication partagée par Yad Vashem (@yadvashem) le

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...