Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Les organisateurs de l’Eurovision condamnent toute menace contre la chanteuse représentant Israël

Le texte ne cite aucun artiste en particulier, mais il est publié alors qu'Eden Golan, 20 ans, qui représentera Israël, a reçu des menaces de mort sur son compte Instagram

Eden Golan. (Crédit : Shaï Franco)
Eden Golan. (Crédit : Shaï Franco)

Les organisateurs du concours Eurovision de la chanson ont jugé mardi « inacceptables » les « campagnes ciblées sur les réseaux sociaux » contre des artistes participants, alors que des menaces ont été proférées contre la chanteuse représentant Israël.

La participation même d’Israël au concours de cette année qui doit se tenir début mai en Suède a déjà été contestée par certains, alors que la guerre à Gaza est entrée dans son septième mois.

L’Union européenne de radio-télévision (UER), organisatrice du concours, a assuré dans un communiqué comprendre que « les gens veuillent s’engager dans un débat et exprimer leurs opinions profondes » sur le sujet des événements actuels au Moyen-Orient. Mais elle a souligné s’inquiéter des « campagnes ciblées sur les réseaux sociaux à l’encontre de certains de nos artistes participants ».

Le texte ne cite aucun artiste en particulier, mais il est publié alors qu’Eden Golan, 20 ans, qui représentera Israël, a reçu des menaces de mort sur son compte Instagram.

« Nous soutenons fermement la liberté d’expression et le droit d’exprimer des opinions dans une société démocratique, mais nous nous opposons fermement à toute forme d’abus en ligne, de discours haineux ou de harcèlement visant nos artistes ou toute personne associée au concours », ajoute le communiqué de l’UER.

Cibler les artistes de l’Eurovision est « inacceptable et totalement injuste ». « Ces artistes viennent à l’Eurovision pour partager leur musique, leur culture et le message universel d’unité à travers le langage de la musique. Le radiodiffuseur public israélien est membre de l’UER et peut donc participer au concours de l’Eurovision », poursuit-il.

L’UER a toutefois contraint Israël à modifier les paroles de la chanson d’Eden Golan « October Rain », la jugeant trop politique, ce qui est contraire aux règles du concours.

La chanson initiale était considérée comme faisant référence aux victimes de l’attaque du Hamas du 7 octobre en Israël, qui a déclenché la guerre à Gaza.

Le mois dernier, l’Eurovision a accepté qu’elle participe avec une autre chanson, « Hurricane », qui reprend la même musique mais avec des paroles différentes.

« Nous demandons instamment à chacun de s’engager dans un dialogue respectueux et constructif et de soutenir les artistes qui travaillent sans relâche – dans ce qui est un spectacle de musique et de divertissement – pour partager leur musique avec le monde », conclut le communiqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.