Les Palestiniens dénoncent l’ouverture d’une ambassade du Kosovo à Jérusalem
Rechercher

Les Palestiniens dénoncent l’ouverture d’une ambassade du Kosovo à Jérusalem

Le porte-parole de l'AP a dénoncé une "violation du droit international" ; le Hamas a décrié un biais "incité par la vague de normalisation" entre Israël et les pays arabes

Les drapeaux kosovar et américain flottent à Pristina, au Kosovo, le 29 juin 2020. (Ferdi Limani/ Getty Images via JTA)
Les drapeaux kosovar et américain flottent à Pristina, au Kosovo, le 29 juin 2020. (Ferdi Limani/ Getty Images via JTA)

Les Palestiniens ont condamné lundi l’ouverture à Jérusalem d’une ambassade du Kosovo, dénonçant « une violation du droit international », la plupart des représentations diplomatiques auprès d’Israël étant basées à Tel-Aviv car elles ne reconnaissent pas la Ville sainte comme capitale de l’Etat hébreu.

En échange d’une reconnaissance de son indépendance par Israël, le Kosovo est devenu dimanche le premier territoire à majorité musulmane à reconnaître Jérusalem comme la capitale de l’Etat hébreu.

Le porte-parole du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, Nabil Abou Roudeina, a dénoncé lundi l’ouverture de l’ambassade du Kosovo comme une « violation du droit international », selon l’agence officielle Wafa.

Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat auquel ils aspirent. Or la partie orientale de la ville sainte a été capturée depuis 1967 par Israël qui l’a annexée, une mesure non reconnue par l’ONU pour qui le statut final de Jérusalem doit être déterminé par des négociations.

Le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas a de son côté décrié un « biais épouvantable » du Kosovo à l’égard d’Israël, « incité par la vague de normalisation entre certains pays arabes » et l’Etat hébreu.

Depuis l’été, quatre pays arabes, à commencer par les Emirats arabes unis, ont normalisé leurs relations avec Israël au grand dam des Palestiniens. Aucun de ces pays n’a toutefois ouvert d’ambassade à Jérusalem.

L’ambassadrice Ines Demiri dévoile la plaque officielle de l’ambassade frappée en albanais, en hébreu et en anglais du texte « République du Kosovo », à Jérusalem, le 15 mars 2021. (Crédit : Emmanuel DUNAND/AFP)

Lundi, l’ambassadrice Ines Demiri a dévoilé la plaque officielle de l’ambassade frappée en albanais, en hébreu et en anglais du texte « République du Kosovo ».

« Au Kosovo, nous avons attendu pendant plusieurs années d’établir des relations diplomatiques avec Israël », a-t-elle déclaré selon une journaliste de l’AFP sur place.

Outre les Palestiniens, la Turquie a condamné dimanche la décision du Kosovo, qualifiée « d’irresponsable et d’illégale », suivie lundi par la Jordanie.

« Toutes mesures ou décisions visant à changer le statut légal de la Ville sainte sont nulles et illégales », a déclaré le porte-parole de la diplomatie jordanienne Daifallah Al-Fayez, à propos de l’inauguration de l’ambassade kosovare à Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...