Rechercher

L’homme aspiré dans le gouffre d’une piscine construite sans permis a été identifié

Klil Kimhi, 32 ans, a été pris dans un trou de 13m en raison de dysfonctionnements apparents de l'infrastructure ; la police interroge le propriétaire sur les lacunes présumées

Un gouffre qui s'est ouvert dans la piscine d'une maison à Karmei Yosef. En médaillon : Klil Kimhi, qui a été tué dans l'incident le 21 juillet 2022. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90 ; Autorisation)
Un gouffre qui s'est ouvert dans la piscine d'une maison à Karmei Yosef. En médaillon : Klil Kimhi, qui a été tué dans l'incident le 21 juillet 2022. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90 ; Autorisation)

L’homme englouti par un gouffre qui s’est ouvert dans une piscine d’une villa du centre d’Israël a été identifié jeudi soir comme étant Klil Kimhi, 32 ans ; la police a interrogé le propriétaire de la maison qui est soupçonné d’homicide involontaire par négligence.

Kimhi est tombé dans un trou de 13 mètres de profondeur. Les équipes de secours ont travaillé pendant quatre heures avant de pouvoir le retrouver et de constater son décès.

Kimhi se trouvait à une fête organisée par sa société de marketing dans cette villa de la ville de Karmei Yosef.

La maison accueille régulièrement de tels rassemblements, selon la presse israélienne. Le propriétaire n’avait pas demandé de permis de construire pour la piscine. S’il l’avait fait, le permis n’aurait pas été accordé en raison de problèmes d’infrastructure sur le site, selon un article non sourcé de la chaîne publique Kan.

Un deuxième homme a failli être emporté par l’eau qui se retirait, mais il a réussi à sortir. Il souffre de blessures légères au bas du corps et a été soigné sur place par des secouristes.

Le corps de Kimhi a été récupéré au terme d’une opération complexe qui a nécessité l’assistance de caméras Go-Pro accrochées aux casques des secouristes qui ont dû aller loin sous terre.

Les pompiers et les secouristes ont déclaré que les recherches avaient été compliquées par la crainte que des tunnels partant du gouffre ne provoquent un effondrement secondaire. Ils ont construit une structure de soutien pour empêcher la surface de la piscine de s’effondrer davantage sur eux avant de pouvoir localiser le corps de l’homme disparu.

S’adressant à la Douzième chaîne, l’une des personnes qui avaient participé à la fête au bord de la piscine a déclaré qu’il y avait environ 50 personnes sur les lieux lorsque le désastre a frappé.

« Le niveau de l’eau a soudainement commencé à baisser et un trou s’est ouvert, créant un tourbillon qui a emporté deux personnes à l’intérieur. »

Un autre témoin a déclaré au site d’information Ynet que le vortex avait englouti Kimhi en quelques secondes et qu’il aurait pu y avoir d’autres victimes, mais que seules six personnes se trouvaient dans la piscine à ce moment-là.

Lorsque le gouffre s’est ouvert, elle a crié à ses collègues de sortir de la piscine, mais ils ont d’abord pensé qu’il s’agissait d’une sorte de jeu.

« Quelques secondes plus tard, le sol s’est effondré… J’ai vu deux personnes disparaître », a-t-elle ajouté.

Les équipes de secours recherchent un homme aspiré dans un gouffre qui s’est ouvert dans une piscine creusée dans une maison privée du centre d’Israël, le 21 juillet 2022. (Crédit : Service d’incendies et de secours)

La police a annoncé plus tard jeudi soir qu’elle ouvrait une enquête sur ce décès.

Dans un autre incident, quelques heures plus tard jeudi, un homme de 70 ans a été sorti sans vie de l’eau à la plage Beit Galim de Haïfa.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...