Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

35 000 personnes ont quitté Gaza via Rafah depuis novembre – fonctionnaire égyptien

Des voyageurs quittant la bande de Gaza entrant du côté égyptien du poste-frontière de Rafah avec l'enclave palestinienne après leur évacuation, le 18 décembre 2023. (Crédit : AFP)
Des voyageurs quittant la bande de Gaza entrant du côté égyptien du poste-frontière de Rafah avec l'enclave palestinienne après leur évacuation, le 18 décembre 2023. (Crédit : AFP)

Plus de 35 000 personnes ont quitté la bande de Gaza pour l’Égypte par le point de passage de Rafah depuis novembre, selon un porte-parole de l’Autorité égyptienne des frontières cité par al-Araby al-Jadeed, alors que des informations font état de pots-de-vin versés par les habitants de Gaza pour quitter la bande de Gaza.

Ce chiffre comprendrait environ 2 000 malades et blessés qui sont entrés en Égypte pour se faire soigner, ainsi que du personnel d’institutions internationales, des détenteurs de passeports égyptiens et des personnes ayant la double nationalité.

Le fonctionnaire ajoute que dans des circonstances normales, environ 15 000 personnes par mois traversent le poste-frontière de Rafah, de sorte que sur une période de trois mois (de novembre à janvier), le trafic attendu devrait s’élever à 45 000 personnes.

Le média qatari cite Ammar Fayed, chercheur en relations internationales, qui affirme que le nombre de blessés autorisés à passer en Égypte pour y être soignés est négligeable et « symbolique », puisqu’il ne représente qu’environ 0,3 % des personnes dans le besoin.

Selon l’Égypte, des mesures ont été adoptées pour empêcher l’exploitation des habitants de Gaza qui tentent de quitter la bande de Gaza, après l’apparition d’informations selon lesquelles certains d’entre eux ont été contraints de payer jusqu’à 10 000 dollars à des agents des services frontaliers pour pouvoir passer.

Al-Araby al-Jadeed rapporte que Le Caire a décidé, à la mi-décembre, de remplacer une grande partie du personnel chargé du passage et de nommer des superviseurs chargés de surveiller leur travail et d’empêcher les extorsions.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.