L’ONU suspend les deux employés impliqués dans la vidéo montrant un acte sexuel
Rechercher

L’ONU suspend les deux employés impliqués dans la vidéo montrant un acte sexuel

Les Nations unies ont déclaré que les observateurs d'une force de maintien de la paix basée à Jérusalem "ont eu une conduite inappropriée de nature sexuelle"

Une femme est sur un homme dans l'arrière d'un véhicule des Nations unies dans une vidéo qui a été très largement partagée le 26 juin 2020. On pense que la vidéo a été tournée à Tel Aviv et l'image a été pixélisée par le Times of Israël. (Capture d'écran : Twitter)
Une femme est sur un homme dans l'arrière d'un véhicule des Nations unies dans une vidéo qui a été très largement partagée le 26 juin 2020. On pense que la vidéo a été tournée à Tel Aviv et l'image a été pixélisée par le Times of Israël. (Capture d'écran : Twitter)

Jeudi, les Nations unies ont indiqué qu’elles avaient suspendu deux membres de leur personnel pour une faute professionnelle présumée. La semaine dernière, une vidéo est apparue en ligne montrant un rapport sexuel ayant lieu dans un véhicule officiel des Nations unies à Tel Aviv.

Dans une vidéo de 18 secondes, une femme en robe rouge est au-dessus d’un homme sur le siège arrière d’un véhicule blanc clairement marqué comme appartenant aux Nations unies. Un autre homme semble endormi dans le siège passager. La vidéo a été très largement partagée sur les réseaux sociaux vendredi.

Le véhicule semble être garé sur une rue située à proximité de la plage de Tel Aviv. Aucun des visages des passagers n’est visible.

Jeudi, un porte-parole des Nations unies a déclaré au Times of Israël que le Bureau des services de supervision interne (OIOS) de l’ONU avait établi dans une enquête que « deux membres hommes du personnel, qui étaient dans le véhicule des Nations unies à Tel Aviv, ont été identifiés pour leur conduite inappropriée, notamment une conduite de nature sexuelle ».

« Etant donné la gravité des accusations d’avoir enfreint les standards de conduite attendus des fonctionnaires internationaux, les deux membres du personnel ont été placés en congé administratif sans solde, en attendant les résultats et la conclusion de l’enquête en cours de l’OIOS », a fait savoir Stephane Dujarric, le porte-parole du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.

Les hommes appartiennent à l’Organisation de supervision de la trêve des Nations unies (UNTSO), une force de maintien de la paix fondée en 1948 et basée à Jérusalem.

Dujarric a également indiqué que l’UNTSO organisait une campagne de sensibilisation de son personnel sur le code de conduite de l’organisation, en réaction à l’incident.

Après la diffusion de la vidéo la semaine dernière, Dujarric avait déclaré : « Nous sommes choqués et profondément perturbés par ce que nous voyons dans la vidéo. »

« Le comportement que nous observons va à l’encontre de toutes les valeurs que nous défendons et des efforts que nous menons pour lutter contre les mauvais comportements du personnel des Nations unies. »

Les Nations unies maintiennent une politique stricte interdisant les inconduites sexuelles par son personnel. Ces dernières années, l’institution a fait l’objet de critiques pour des violations de ces règles.

Un rapport des Nations unies a confirmé 175 accusations d’abus sexuels à l’égard de son personnel en 2019. Seize accusations étaient fondées, quinze étaient infondées et les autres cas font encore l’objet d’une enquête.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...