Mise en examen du chauffard qui a tué un enfant de huit ans dans un accident
Rechercher

Mise en examen du chauffard qui a tué un enfant de huit ans dans un accident

Amir Abu Laben a été inculpé pour homicide par négligence, trafic de drogue, obstruction à la justice et conspiration en vue de commettre un crime dans la mort d'Itay Margi

Capture écran d'une vidéo d'Amir Abu Laben, soupçonné d'avoir tué un petit garçon de 8 ans lors d'un accident de la route pendant Yom Kippour, au tribunal de Tel Aviv. (Crédit : Walla News)
Capture écran d'une vidéo d'Amir Abu Laben, soupçonné d'avoir tué un petit garçon de 8 ans lors d'un accident de la route pendant Yom Kippour, au tribunal de Tel Aviv. (Crédit : Walla News)

Les procureurs ont mis en examen, mardi, un chauffard pour homicide par négligence suite à la mort d’un petit garçon de huit ans, écrasé par sa voiture à Tel Aviv, le jour de Yom Kippour.

Amir Abu Laben, 21 ans, a été inculpé par la cour de district de Tel Aviv. Il devra également répondre de trafic de drogue, de possession d’un narcotique dangereux, d’obstruction à la justice et de conspiration en vue de commettre un crime.

Abu Laben est soupçonné d’avoir écrasé Itay Margi alors que l’enfant traversait Namir Road, à Tel Aviv, en date du 9 octobre. Margi, qui portait un casque, a été renversé sur un passage piéton de cette rue fréquentée, qui était alors complètement vide en raison du tabou israélien placé sur la conduite pendant cette journée de Yom Kippour.

L’accusé est assigné à domicile depuis son arrestation à Ramlé, le 20 octobre.

Les procureurs ont déclaré que « la mort de l’enfant a résulté des actes d’Abu Laben, de sa conduite négligente et imprudente et de son mépris pour la vie humaine », témoigné par sa conduite à grande vitesse lors de Yom Kippour alors qu’il était conscient que des piétons et des cyclistes seraient également sur la route.

Réclamant une extension de son assignation à domicile, les procureurs ont dit que le comportement négligent et irresponsable d’Abu Laben indiquait « le grand danger qu’il pose à la sécurité publique ».

Itay Margi. (Autorisation)

Selon l’acte d’inculpation, le jour de l’accident, Abu Laben avait obtenu de la cocaïne et du LSD avec l’intention de les vendre dans le secteur de Tel Aviv. Après avoir effectué quatre ventes à Ramat Gan, Petah Tikva et Tel Aviv, il avait dépassé la vitesse autorisée sur Namir Road et, sans se préoccuper de la sécurité des autres, il était entré dans le carrefour, frappant Margi.

Après la collision et alors que l’enfant baignait dans son sang, sur le sol, Abu Laben avait jeté les drogues qui restaient en sa possession dans les buissons, sur le côté de la route, note l’acte d’inculpation. La police a ultérieurement retrouvé 1,6 gramme de cocaïne dans les arbustes qui, selon les forces de l’ordre, était destiné à la distribution plutôt qu’à un usage personnel, comme l’avait affirmé Abu Laden. Ses empreintes auraient été retrouvées sur le petit paquet.

La fête de Yom Kippur, la journée du pardon et le jour le plus saint du calendrier juif, est marquée par le jeûne et par des prières intenses chez les pratiquants.

Les Israéliens laïcs et en particulier les enfants, pour leur part, profitent de l’absence de voitures sur les routes et les autoroutes pour profiter des voies de circulation sur leurs vélos.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...