Rechercher

Qatar : Défendre « une bonne cause n’est pas un crime », dit un envahisseur de terrain

Mario Ferri portait un t-shirt frappé du logo de Superman avec une inscription de soutien à l'Ukraine, "Save Ukraine" et dans le dos un message en faveur des femmes iraniennes

Un homme court sur le terrain de foot avec un drapeau arc-en-ciel lors du match de la Coupe du monde entre le Portugal et l'Uruguay, au stade Lusail, au Qatar, le lundi 28 novembre 2022. (Crédit : AP/Abbie Parr)
Un homme court sur le terrain de foot avec un drapeau arc-en-ciel lors du match de la Coupe du monde entre le Portugal et l'Uruguay, au stade Lusail, au Qatar, le lundi 28 novembre 2022. (Crédit : AP/Abbie Parr)

Un homme portant un drapeau arc-en-ciel et vêtu d’un tee-shirt de soutien aux femmes iraniennes et à l’Ukraine a pénétré lundi sur la pelouse du Stade Lusail, à Doha, pendant la rencontre du Mondial 2022 entre le Portugal et l’Uruguay.

C’est la première fois qu’un match est marqué par une telle intrusion depuis le début de la compétition organisée au Qatar, en butte aux vives critiques occidentales concernant le traitement des personnes LGBT+. L’homosexualité y est passible de poursuites pénales.

À la 52e minute du match, après avoir traversé le terrain en courant pendant une trentaine de secondes devant les joueurs sans réaction, cet homme a été plaqué au sol par un stadier puis escorté calmement par la sécurité en dehors du stade où se jouera la finale le 18 décembre.

Il portait un t-shirt frappé sur l’avant du logo de Superman avec une inscription de soutien à l’Ukraine, « Save Ukraine » (« Sauvez l’Ukraine »), et dans le dos un message en faveur des femmes iraniennes (« Respect for Iranian Woman »).

L’agence italienne AGI l’a par la suite identifié comme étant un Italien s’appelant Mario Ferri, surnommé « Le Faucon ».

L’homme, âgé de 35 ans, a ensuite posté un message sur son compte Instagram afin d’expliquer et de revenir sur son action.

Il a ainsi assuré « qu’enfreindre les règles pour une bonne cause n’est jamais un crime ».

Mario Ferri, 35 ans, qui se fait appeler « Le Faucon », avec un t-shirt « Save Ukraine », arrêté par la sécurité après avoir agité un drapeau aux couleurs de l’arc-en-ciel sur le terrain lors du match de Coupe du monde 2022 entre le Portugal et l’Uruguay au stade de Lusail, dans le nord de Doha, le 28 novembre 2022. (Crédit : Odd ANDERSEN / AFP)

« La Fifa a interdit les brassards de capitaine arc-en-ciel et les drapeaux des droits de l’Homme dans les tribunes, ils ont bloqué tout le monde, MAIS PAS MOI, comme un Robin des Bois », a écrit Mario Ferri sur son compte Instagram.

Cet homme, surnommé « Le Faucon », a déjà été le protagoniste « de nombreux épisodes similaires, tant en Italie qu’à l’étranger », a écrit AGI. Ainsi en 2014, pendant le Mondial au Brésil, il était entré sur le terrain pendant Belgique-USA, avec déjà un t-shirt de Superman et les inscriptions « Sauvez les enfants des favelas » et « Ciro Vive », en hommage à un supporter de Naples tué peu de temps auparavant, poursuit l’agence.

« SAUVEZ L’UKRAINE. J’ai passé un mois dans la guerre à Kiev en tant que volontaire et j’ai vu à quel point ces gens souffrent », a-t-il également écrit dans son post Instagram.

Mario Ferri a déclaré vouloir faire passer des « messages importants », notamment pour l’Iran « où j’ai des amis qui souffrent, où les femmes ne sont pas respectées ».

Après une brève détention, il a été libéré « sans autre conséquence », ont indiqué mardi les autorités italiennes.

M. Ferri, un footballeur évoluant dans des clubs de divisions inférieures, se définit comme « un pirate moderne » sur son compte.

Selon la Gazzetta dello Sport, il a joué en Inde, en Suisse, à Saint-Marin, aux Seychelles et en Jordanie.

Lundi soir, la scène n’a été montrée qu’un court instant à la télévision.

Après le match, le joueur portugais Ruben Neves a réagi : « Nous savons ce qu’il se passe autour de cette Coupe du monde. Bien sûr, nous sommes avec eux, avec l’Iran aussi, les femmes iraniennes. J’espère qu’il n’arrivera rien à ce garçon, parce que nous comprenons son message, et je pense que le monde le comprend aussi. »

Si la Fifa a assuré que les drapeaux ou les habits aux couleurs de l’arc-en-ciel seraient acceptés dans les stades, dans les faits, ceux-ci ont été confisqués à plusieurs reprises par les forces de sécurité.

« Nous sommes inquiets de la manière dont sont susceptibles d’être traités les spectateurs et les sportifs LGBT+ », a déclaré à Washington la porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, dans la foulée de l’événement.

La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, s’exprime lors du point de presse quotidien à la Maison Blanche, le 17 octobre 2022, à Washington. (Crédit : Alex Wong/Getty Images/AFP)

« Nous exhortons le Qatar et tous les Qataris à se conformer pleinement au message de l’émir » Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani lors de son discours d’ouverture du Mondial, « c’est-à-dire à considérer sincèrement que tout le monde est le bienvenu à la Coupe du monde », a poursuivi la responsable.

Sept sélections européennes avaient dit leur intention de faire porter à leur capitaine un brassard arc-en-ciel « One Love » mais y ont finalement renoncé juste avant le début du tournoi, la Fifa les ayant menacées de sanctions sportives. L’instance dirigeante du football mondial a été critiquée pour cette position.

Avant leur premier match, sur la photo officielle, les joueurs allemands avaient ostensiblement couvert leur bouche de la main, protestant symboliquement contre ce qu’ils considèrent comme une atteinte à leur liberté d’expression.

Stuart Andrew. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Le ministre britannique des Sports, Stuart Andrew, a annoncé qu’il porterait mardi le brassard « One Love » pendant Angleterre-Pays de Galles, deux des sept sélections qui ont renoncé.

Ce ne sera pas une première au Mondial car la ministre allemande de l’Intérieur, Nancy Faeser, chargée des Sports, l’a porté à côté du président de la Fifa, Gianni Infantino, lors de la défaite de l’Allemagne 2-1 contre le Japon. La ministre belge des Affaires étrangères, Hadja Lahbib, en a fait de même lors de la victoire des Diables Rouges face au Canada (2-1).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.