Israël en guerre - Jour 146

Rechercher

Moscou refuse de reporter le débat sur Israël à l’ONU le jour de Yom HaZikaron

Ce refus de l’ambassadeur russe en poste à Conseil de sécurité serait une forme de représailles de Moscou pour le soutien israélien à l’Ukraine

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, lors de sa conférence de presse annuelle, à Moscou, le 18 janvier 2023. (Crédit : Yuri Kadobnov/AFP)
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, lors de sa conférence de presse annuelle, à Moscou, le 18 janvier 2023. (Crédit : Yuri Kadobnov/AFP)

Selon une information publiée samedi soir, la Russie, actuelle présidente du Conseil de sécurité des Nations Unies, aurait refusé d’accéder à la demande israélienne de reporter un débat sur la question palestinienne prévu mardi, jour de Yom HaZikaron en Israël.

L’ambassadeur israélien auprès de l’ONU, Gilad Erdan, avait contacté les diplomates russes pour leur faire part de la sensibilité particulière de cette journée de deuil national en souvenir des morts d’Israël, et leur suggérer qu’il serait inapproprié de tenir le débat sur « Le Moyen-Orient et la question palestinienne » un tel jour, a fait savoir la Douzième chaine.

Selon cette même source, citant un diplomate, Moscou n’aurait pas accédé à sa demande. Ce refus serait considéré comme une forme de représailles pour le soutien israélien à l’Ukraine dans le conflit qui oppose les deux pays.

Toujours selon cette information, les Palestiniens, qui considèrent d’ores et déjà ce débat comme une victoire, seront représentés par leur ministre des Affaires étrangères, Riyad al-Malki.

Devenue le 1er avril dernier présidente du Conseil de sécurité des Nations Unies pour un mois, en vertu du principe de présidence tournante, la Russie a immédiatement fait savoir, par la voix du Conseil, qu’un débat aurait lieu sur la situation au Moyen-Orient, présidé par le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Quelques jours plus tard, le Conseil tenait une session d’urgence, à huis clos, pour évoquer les violences à Jérusalem. Selon un diplomate de l’ONU représentant un pays du panel, au cours de cette session, plusieurs membres ont plaidé pour l’adoption d’une déclaration condamnant Israël, ce à quoi s’est opposée l’administration Biden, a déclaré un haut responsable israélien au Times of Israel.

L’ambassadeur d’Israël aux Nations Unies, Gilad Erdan, tient une photo de Yaakov et Asher Paley alors qu’il s’adresse aux médias, après la réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation au Moyen-Orient, au siège des Nations Unies à New York, le 20 février 2023. (Crédit : Yuki IWAMURA / AFP)

Certains membres souhaitaient que cette déclaration condamne les tirs de roquettes sur Israël depuis Gaza et le Liban, a déclaré le diplomate de l’ONU. Mais Israël se serait opposé à toute forme de déclaration, de crainte qu’elle ne soit utilisée pour établir une équivalence entre ses actions et celles des organisations terroristes, a ajouté le responsable israélien.

Israël a jusqu’alors fait en sorte de ne pas contrarier la Russie – qui contrôle l’espace aérien syrien d’où Israël lance des attaques contre les alliés de l’Iran –, ce qui ne l’a pas empêché de critiquer Moscou, à plusieurs reprises, y compris à l’ONU, en raison de son agression envers l’Ukraine.

En février, Israël avait voté avec 140 autres pays une résolution de l’Assemblée générale des Nations unies, rédigée par Kiev, demandant le retrait des forces russes.

Le ministère israélien des Affaires étrangères serait, dit-on, préoccupé par un durcissement du discours des autorités russes envers Jérusalem, depuis qu’Israël a autorisé la vente de matériels militaires défensifs à Kiev.

Israël continue de refuser de fournir des armes à l’Ukraine mais déploiera le mois prochain, à Kiev, un système d’alerte précoce encore en cours de développement destiné à mieux informer la population des attaques imminentes.

Jacob Magid a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.