Netanyahu à Patrushev : Israël ne laissera pas l’Iran obtenir l’arme nucléaire
Rechercher

Netanyahu à Patrushev : Israël ne laissera pas l’Iran obtenir l’arme nucléaire

Le Premier ministre a assuré au responsable russe qu'Israël ne laissera pas l'Iran s'implanter militairement en Syrie ni obtenir d'armes nucléaires

Le secrétaire d'Etat russe à la Sécurité intérieure Nikolai Patrushev (g), rencontre le Premier ministre Minister Benjamin Netanyahu à Jérusalem le 24,juin 2019. (Crédit : RONEN ZVULUN / POOL / AFP)
Le secrétaire d'Etat russe à la Sécurité intérieure Nikolai Patrushev (g), rencontre le Premier ministre Minister Benjamin Netanyahu à Jérusalem le 24,juin 2019. (Crédit : RONEN ZVULUN / POOL / AFP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré lundi Nikolai Patrushev, secrétaire d’Etat à la sécurité intérieure en Russie avant un sommet tripartite inédit entre des responsables de la sécurité israéliens, russes et américains.

Lors de leur apparition devant la presse, M. Patrushev s’est cependant gardé d’évoquer l’Iran nommément.

« Nous accordons une grande attention à la sécurité d’Israël. Pour résoudre pratiquement cette question, il est nécessaire de ramener la paix et la stabilité dans la région, y compris sur le territoire syrien », a dit M. Patrushev, dont le pays soutient militairement le président Bachar al-Assad et est un acteur primordial du conflit syrien.

Le Premier ministre israélien a assuré au responsable russe qu’Israël ne laissera pas l’Iran s’implanter militairement en Syrie ni obtenir d’armes nucléaires.

« La Russie comprend l’importance que nous accordons au régime qui appelle à notre destruction et travaille quotidiennement pour atteindre ce but », a déclaré le Premier ministre.

« Et c’est pourquoi Israël ne permettra pas à l’Iran, qui appelle à notre destruction de s’installer à nos frontières, et nous ferons tout pour l’empêcher de se doter de l’arme nucléaire », a déclaré M. Netanyahu.

Israël cherche à éviter que l’Iran, son ennemi juré, s’implante militairement chez son voisin syrien. Il pourfend aussi sans relâche les activités nucléaires iraniennes.

Ces entretiens ont eu lieu en pleine tension entre Washington et Téhéran, et alors que M. Netanyahu ne cesse de prôner la plus grande fermeté vis-à-vis de la République islamique.

Le président américain Donald Trump, qui a annulé in extremis des frappes contre des cibles iraniennes en représailles à la destruction d’un drone de l’US Navy, s’est engagé à prendre de nouvelles sanctions contre Téhéran.

Le président russe Vladimir Poutine a mis en garde contre « une catastrophe » en cas de recours à la force des Etats-Unis contre Téhéran. Le Kremlin a qualifié lundi la mise en place de nouvelles sanctions contre l’Iran d' »illégales ».

M. Patrushev doit rencontrer mardi ses homologues israélien et américain Meir Ben-Shabbat et John Bolton.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...