Israël en guerre - Jour 261

Rechercher

Netanyahu, prêt à apporter une réponse « extrêmement puissante » au Hezbollah

En visite dans le nord suite aux incendies, le Premier ministre dit qu'Israël ne restera pas les bras croisés ; une "cible aérienne suspecte" a été interceptée au-dessus de Metoula ; l'armée envoie plus de troupes à Gaza

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une visite au quartier général du Commandement Nord de Tsahal, le 23 mai 2024. (Crédit : Maayan Toaf/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une visite au quartier général du Commandement Nord de Tsahal, le 23 mai 2024. (Crédit : Maayan Toaf/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a prévenu mercredi qu’Israël était prêt à répondre de manière « extrêmement puissante » aux attaques du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah au Liban, qui se sont considérablement intensifiées ces derniers jours.

« Quiconque pense qu’ils peuvent nous faire du mal et que nous resterons les bras croisés se trompe lourdement », a déclaré Netanyahu lors d’une visite dans la ville de Kiryat Shmona, dans le nord du pays, qui a été en grande partie évacuée depuis que depuis que le groupe terroriste basé au Liban a commencé à attaquer les communautés israéliennes et les postes militaires le long de la frontière, presque quotidiennement, le 8 octobre.

Ces remarques font suite aux déclarations du chef d’état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, qui a déclaré mardi qu’Israël était sur le point de prendre une décision sur la manière de répondre aux attaques quotidiennes du Hezbollah, dont le groupe terroriste affirme qu’elles visent à soutenir les Palestiniens de Gaza dans le cadre de la guerre qu’Israël mène actuellement contre le Hamas, à la suite de l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien sur le sud d’Israël le 7 octobre.

Le Premier ministre s’est rendu dans la région quelques heures après que les pompiers ont confirmé avoir pu maîtriser une série d’incendies majeurs dans le nord d’Israël, déclenchés par des attaques de roquettes et de drones du Hezbollah, après quelque 48 heures d’efforts intenses de lutte contre les incendies.

« Le sol a brûlé hier et je suis heureux vous l’ayez éteint », a déclaré Netanyahu aux pompiers, « mais le sol a également brûlé au Liban ».

Au cours de sa visite, il a également rencontré des soldats de la 769e brigade régionale « Hiram » de Tsahal pour discuter des opérations menées contre le Hezbollah.

Les restes d’un vaste incendie causé par des roquettes tirées depuis le Liban, à Kiryat Shmona, dans le nord d’Israël, le 4 juin 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)

Les larges incendies ont provoqué une recrudescence des appels à l’action militaire de la part de certains habitants du nord et de membres de la coalition, et ont renforcé les craintes qu’Israël ne se retrouve bientôt engagé dans des opérations terrestres sur deux fronts.

Environ 60 000 habitants des villes et villages situés le long de la frontière nord d’Israël ont été déplacés depuis le mois d’octobre en raison des attaques transfrontalières quasi-quotidiennes à la roquette et au missile antichar menées par le Hezbollah et d’autres terroristes dans le sud du Liban.

Plus tôt dans la journée de mercredi, le gouvernement a annoncé avoir augmenté le nombre de réservistes que l’armée peut mobiliser en cas de besoin, le faisant passer de 300 000 à 350 000, bien que des sources militaires aient déclaré au Times of Israel que cette décision était liée à l’élargissement des opérations dans la bande de Gaza, plutôt qu’au front nord.

Tsahal a déclaré que le seuil avait été augmenté en raison des opérations en cours dans la ville de Rafah, à l’extrême sud de la bande de Gaza, qui ont nécessité plus de main d’œuvre qu’initialement prévu.

Une unité d’artillerie israélienne tirant des obus en direction du Liban, depuis le nord d’Israël, le 15 janvier 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Au cours de la guerre dans la bande de Gaza, l’armée a mobilisé un total de 287 000 réservistes, dont beaucoup ont déjà été libérés de leurs obligations. Il s’agit de l’appel de réservistes le plus important de l’histoire d’Israël.

Le seuil avait été initialement fixé à 300 000, avant d’être porté à 360 000 au cours des premières semaines de la guerre. Il a ensuite été ramené à 300 000, avant d’être de nouveau augmenté à 350 000.

Par ailleurs, Tsahal a déclaré qu’une « cible aérienne suspecte » qui a pénétré dans l’espace aérien israélien depuis le Liban, et qui pourrait être un drone, a été interceptée par les défenses aériennes au-dessus de Metoula mercredi matin, tandis qu’un missile intercepteur a été lancé sur une deuxième cible peu de temps après.

Aucun blessé n’a été signalé dans les deux cas.

En outre, l’armée a déclaré que deux lance-roquettes du Hezbollah, à Zibqin et Ayta ash-Shab, dans le sud du Liban, ont été détruits par des avions de chasse, ainsi que trois bâtiments utilisés par le groupe terroriste à Odaisseh, Blida et Markaba.

Mercredi matin, Tsahal a annoncé que les sirènes d’alerte au drone qui ont retenti à Kiryat Shmona et dans un certain nombre de communautés de Haute Galilée près de la frontière libanaise étaient de fausses alarmes.

Le chef de l’armée a déclaré mardi aux responsables militaires et au chef des pompiers Eyal Caspi qu’Israël approchait du moment où une décision devra être prise, et que Tsahal y était préparée.

« Nous attaquons depuis huit mois et le Hezbollah paie un prix très, très élevé. Il a augmenté ses forces ces derniers jours et nous sommes prêts, après un très bon processus d’entraînement […], à passer à l’attaque dans le nord », a-t-il déclaré dans une base de l’armée à Kiryat Shmona.

« Nous avons une défense solide, nous sommes prêts à attaquer et nous approchons du moment décisif », a-t-il ajouté.

Mardi soir, le cabinet de guerre s’est réuni pour discuter des derniers développements le long de la frontière avec le Liban, alors que le gouvernement est critiqué pour son incapacité à apporter la sécurité dans la région après des mois de conflit.

Les affrontements à la frontière nord depuis le 8 octobre ont causé la mort de dix civils du côté israélien, ainsi que celle de quatorze soldats et réservistes de Tsahal. Plusieurs attaques ont également été lancées depuis la Syrie, sans faire de blessés.

Le chef d’état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi (à droite), rencontrant le chef des pompiers et des sauveteurs, Eyal Caspi, au camp de Gibor, à Kiryat Shmona, le 4 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le Hezbollah a signalé que 329 de ses terroristes ont été tués par Israël depuis le 8 octobre, principalement au Liban, mais aussi en Syrie. Au Liban, 71 membres d’autres groupes terroristes, un soldat libanais et au moins 60 civils, dont trois journalistes, ont été tués.

Israël s’est dit ouvert à une solution diplomatique au conflit, mais a également menacé de faire la guerre au Hezbollah pour rétablir la sécurité dans le nord d’Israël si nécessaire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.