Israël en guerre - Jour 285

Rechercher

Nigeria: une manifestation pro-palestinienne fait un mort

Des centaines de membres du Mouvement islamique du Nigeria sont descendus dans les rues, portant des drapeaux palestiniens et dénonçant Israël dans la guerre qui l'oppose au Hamas

Drapeau du Nigeria. Illustration.
Drapeau du Nigeria. Illustration.

Des affrontements entre la police et un groupe chiite nigérian pro-iranien protestant contre l’opération militaire israélienne contre le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas à Gaza ont fait un mort et plusieurs blessés jeudi à Kaduna, dans le nord du Nigeria, a appris l’AFP auprès des deux parties impliquées.

Des centaines de membres du Mouvement islamique du Nigeria (IMN) sont descendus dans les rues de la ville jeudi, portant des drapeaux palestiniens et des mannequins représentant des enfants morts, en signe de solidarité avec le peuple palestinien et dénonçant Israël dans la guerre qui l’oppose au Hamas depuis le 7 octobre.

Des images vues par l’AFP montrent des policiers armés lançant des grenades lacrymogènes et tirant en l’air pour disperser les manifestants qui ont répliqué en jetant des pierres sur la police.

« La police a ouvert le feu sur notre manifestation pacifique en solidarité avec la Palestine, tuant l’un de nos membres et blessant plusieurs autres », a déclaré à l’AFP Aliyu Tirmizi, porte-parole de l’IMN.

« Nous ne faisions qu’exercer notre liberté d’expression, garantie par la Constitution, et nous ne faisions de mal à personne, ce n’était pas une provocation », a ajouté M. Tirmizi.

Un porte-parole de la police de Kaduna a confirmé le décès, mais l’a imputé aux manifestants de l’IMN, qu’il a accusés d’être armés.

 

« Une personne a été tuée, mais elle ne faisait pas partie des manifestants. Il s’agissait d’un vendeur de poulets qui se tenait à proximité de la police lorsque les manifestants armés l’ont tué », a déclaré Mansur Hassan, porte-parole de la police de Kaduna.

« Toute manifestation de l’IMN est illégale car ce groupe est interdit par le gouvernement », ajoute M. Hassan.

L’IMN, inspiré par la Révolution islamique en Iran à la fin des années 1970, est aujourd’hui encore proche de Téhéran et rencontre une grande hostilité au Nigeria, où l’élite musulmane sunnite ne cache pas ses affinités avec l’Arabie saoudite.

Le mouvement a été interdit par les autorités nigérianes en 2019.

Ses manifestations ont souvent été organisées à Abuja, en particulier à la suite de l’arrestation de leur chef religieux Ibrahim Zakzaky qui a été détenu avec son épouse entre 2015 et 2021, après que des violences ont éclaté pendant une procession religieuse à Zaria (nord) qui avaient fait environ 350 morts.

Le nord du Nigeria est à majorité musulmane tandis que le sud est principalement chrétien.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.