Pays-Bas: le ministère des Affaires étrangères encourage la critique d’Israël
Rechercher

Pays-Bas: le ministère des Affaires étrangères encourage la critique d’Israël

Le ministère néerlandais des Affaires étrangères a publié cette année un rapport sur le financement néerlandais de l'ONG Breaking the Silence contre "l'occupation israélienne"

Sigrid Kaag, la ministre néerlandaise du Commerce extérieur et de la Coopération pour le développement, ancienne employée de l'UNRWA pour l'aide aux Palestiniens, et épouse d'un ancien diplomate de l'Autorité palestinienne. (Capture d'écran YouTube)
Sigrid Kaag, la ministre néerlandaise du Commerce extérieur et de la Coopération pour le développement, ancienne employée de l'UNRWA pour l'aide aux Palestiniens, et épouse d'un ancien diplomate de l'Autorité palestinienne. (Capture d'écran YouTube)

Un document officiel du ministère néerlandais des Affaires étrangères énumère les faits objectifs qui « encouragent les communautés juives de la diaspora à exprimer leur opposition à l’occupation ».

Ce document, qui est inhabituel pour les gouvernements européens qui financent des organisations qui, selon eux, promeuvent la paix ou la coexistence entre Israël et les Palestiniens, a été publié plus tôt cette année dans un rapport sur le financement néerlandais de l’ONG Breaking the Silence.

Intitulé « Activity Appraisal Document ODA below €250 000 », le rapport sur Breaking the Silence inclut la référence aux communautés de la diaspora dans la rubrique : « Objectif 3 : Accroître l’opposition sur la scène internationale à l’occupation prolongée des TPO sur la base de valeurs mondiales communes ». TPO signifie « Territoires palestiniens occupés ».

L’ONG Monitor, un observatoire basé à Jérusalem qui se concentre sur le financement des organisations israéliennes et palestiniennes, a critiqué « l’ingérence du ministère dans les relations israélo-palestiniennes sur l’une des questions les plus sensibles », comme l’a dit son fondateur, Gerald Steinberg, dans un communiqué mardi.

Chris Bakker, porte-parole de Sigrid Kaag, ministre néerlandaise du Commerce extérieur et de la coopération au développement, a refusé de répondre aux questions de JTA sur ce document, notamment pour savoir si les objectifs fixés relevaient de ses services ou de Breaking the Silence.

Le ministère de Mme Kaag s’est engagé à verser 218 000 dollars à Breaking the Silence dans son budget pour 2018. Ancienne employée de l’UNRWA pour l’aide aux Palestiniens, Mme Kaag est également l’épouse d’un ancien diplomate de l’Autorité palestinienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...