Pompeo avait averti l’Iran: si vous « touchez Israël, les Etats-Unis répondront »
Rechercher

Pompeo avait averti l’Iran: si vous « touchez Israël, les Etats-Unis répondront »

Le Secrétaire d’Etat américain avait menacé Téhéran en amont du retrait de Trump de l’accord sur le nucléaire iranien, selon une source israélienne

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) tient une conférence de presse conjointe avec le secrétaire d'État américain Mike Pompeo au ministère de la Défense à Tel Aviv le 29 avril 2018. (Yariv Katz/Pool/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) tient une conférence de presse conjointe avec le secrétaire d'État américain Mike Pompeo au ministère de la Défense à Tel Aviv le 29 avril 2018. (Yariv Katz/Pool/Flash90)

Le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a récemment averti l’Iran que s’il faisait du mal à Israël, l’armée américaine répondrait, a annoncé le site d’information Walla jeudi, citant des sources israéliennes haut placées.

Les sources auraient déclaré qu’en préparation de l’annonce du retrait du président Donald Trump de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien, « les Etats-Unis allaient passer à la phase de menaces progressives contre l’Iran » afin d’empêcher une escalade dans la région ».

L’article n’a pas spécifié comment Pompeo a transmis l’avertissement en question.

Le Bureau du Premier ministre refuse de commenter l’article.

Jeudi, l’administration Trump a condamné les tirs iraniens d’environ 20 roquettes sur Israël depuis la Syrie quelques heures auparavant, une action dont la Maison Blanche a averti qu’elle pourrait avoir des conséquences beaucoup plus sérieuses pour toute la région.

Presque immédiatement après l’attaque, Israël a riposté avec une campagne de bombardements intensifs, et des avions israéliens ont ciblé de nombreux sites contrôlés par l’Iran à travers la Syrie, dans la confrontation la plus directe entre Jérusalem et Téhéran.

Pompeo a visité Israël la semaine dernière, peu après sa prise de fonction, et s’est entretenu avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Pompeo a ensuite averti des « activités déstabilisantes et malveillantes » de l’Iran au Moyen-Orient. Nous restons profondément préoccupés de l’escalade dangereuse de menaces de l’Iran sur Israël et la région et l’ambition de l’Iran de dominer le Moyen-Orient demeure », a-t-il déclaré.

« Les Etats-Unis sont avec Israël dans ce combat », a ajouté Pompeo.

Netanyahu a remercié Pompeo pour son opposition, et celle de Trump, à voir l’Iran obtenir des armes nucléaires et pour leur engagement à contrer « l’agression » régionale de l’Iran.

« Cette agression s’est fortement développée depuis la signature de l’accord sur le nucléaire iranien. Si les gens pensaient que l’agression de l’Iran serait modéré à cause de la signature de l’accord, c’est l’inverse qui s’est produit », a déclaré le Premier ministre.

« L’Iran essaie d’engloutir un pays après l’autre. L’Iran doit être arrêté, a ajouté Netanyahu, qualifiant « le mariage entre l’islam militant et les armes nucléaires » de l’Iran de la plus grande menace pour le monde.

Avant leur rencontre au Ministère de la Défense à Tel Aviv, Pompeo a qualifié Israël « de partenaire incroyablement important » et a déclaré qu’il avait une « place spéciale dans mon cœur ».

La visite du secrétaire d’Etat américain en Israël a précédé la présentation de Netanyahu des archives sur les armes nucléaires de l’Iran, qu’Israël a fait sortir clandestinement de Téhéran.

Les fichiers présentés par Netanyahu contenaient « des documents incriminants, des plans incriminants, des présentations incriminantes, de empreintes incriminantes, des photos incriminantes, des vidéos incriminantes et bien d’autres choses ».

« Nous avons partagé ces données avec les Etats-Unis, et ils peuvent se porter garants de leur authenticité », avait-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...