Pompeo « optimiste » de voir d’autres pays arabes normaliser les liens avec Israël
Rechercher

Pompeo « optimiste » de voir d’autres pays arabes normaliser les liens avec Israël

"Je conseille à nos amis, et spécialement à nos amis européens, de bien prêter attention lorsque les Arabes et les Israéliens s'entendent sur quelque chose", a déclaré Netanyahu

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo s’est dit lundi « optimiste » de voir « d’autres pays arabes » normaliser leurs relations avec Israël dans la foulée de l’accord entre l’Etat hébreu et les Emirats arabes unis.

« Je suis très optimiste de voir d’autres pays arabes se rallier à cette opportunité, de reconnaître l’Etat d’Israël et de travailler avec lui », a déclaré M. Pompeo lors d’un point de presse à Jérusalem, aux côtés du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Le secrétaire d’Etat n’a pas établi une liste de pays candidats à une normalisation avec Israël, mais il doit se rendre au Soudan et à Bahreïn, outre aux Emirats, au cours de sa tournée de cinq jours au Moyen-Orient entamée à Jérusalem.

MM. Pompeo et Netanyahu ont évoqué la question de l’Iran, ennemi d’Israël et des Etats-Unis, affirmant que plusieurs pays arabes du Golfe s’opposaient à la levée prochaine de l’embargo sur la vente d’armes à Téhéran.

« Je conseille à nos amis, et spécialement à nos amis européens, de bien prêter attention lorsque les Arabes et les Israéliens s’entendent sur quelque chose », a déclaré M. Netanyahu.

Depuis l’accord Israël-Emirats, conclu sous l’égide des Etats-Unis et annoncé le 13 août, un sujet reste particulièrement sensible pour l’Etat hébreu : la vente possible d’avions de combat F-35 par les Etats-Unis aux Emirats.

Ces derniers disposent d’une soixantaine de Mirage 2000, un avion de combat polyvalent, mais selon le New York Times l’administration de Donald Trump a « accéléré » son offensive pour vendre des F-35 de nouvelle génération aux Emirats.

Benjamin Netanyahu a réitéré lundi que l’accord avec les Emirats n’incluait pas de clause concernant le F-35 tout en affirmant avoir reçu « des garanties » des Etats-Unis que « l’avance » militaire de son pays serait maintenue, comme promise par Washington depuis 1973.

« Nous allons continuer de maintenir cette avance militaire qualitative (à Israël), mais à la fois nous avons aussi plus de 20 ans de relations sécuritaires avec les Emirats (…) et nous voulons pouvoir leur fournir l’équipement dont ils ont besoin pour protéger leur population de la même menace que constitue la République islamique d’Iran », a déclaré M. Pompeo.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...