Rechercher

Roussel: le programme de Zemmour, c’est une « petite peste brune »

Le candidat PCF estime que son rival d'extrême droite "représente une menace" et que sa vision de la France "rappelle celle de la collaboration, de Vichy et de Pétain"

Fabien Roussel (Crédit : capture d'écran YouTube)
Fabien Roussel (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le candidat PCF à la présidentielle Fabien Roussel a qualifié jeudi le programme du candidat d’extrême droite Eric Zemmour de « petite peste brune » et exhorté les électeurs à « ne pas se tromper de colère ».

Interrogé sur Cnews sur les propos du candidat écologiste Yannick Jadot, qui a estimé dimanche qu’Eric Zemmour « fait le juif de service pour les antisémites » et « l’extrême droite qui n’attendait qu’un tel représentant pour libérer la parole », Fabien Roussel a fait valoir qu’il « ne parlerai(t) jamais comme ça ».

« Eric Zemmour représente la petite peste brune dans notre pays, mais je ne qualifie jamais les personnes en fonction de leurs origines », a-t-il expliqué, disant « préfér(er) attaquer son projet, sa vision qu’il a de la France, qui rappelle celle de la collaboration, de Vichy et de Pétain ».

Ce terme de « peste brune », « c’est une histoire, c’est le fascisme, c’est Pétain, c’est les chemises noires, et je sais qu’Eric Zemmour s’y réfère et c’est grave et dangereux », a développé M. Roussel.

Le journaliste français et candidat à la présidentielle de 2022, Eric Zemmour, prononce un discours lors de son meeting de campagne à Villepinte, près de Paris, le 5 décembre 2021. (Crédit : Stefano RELLANDINI / AFP)

En le qualifiant de « petite peste brune », « je ne parle pas de sa taille – ce ne serait pas bien -, je parle de son programme, et c’est une petite peste brune son programme », a-t-il ensuite insisté sur BFMTV: « il réhabilite Pétain, celui qui a mis en place le code des juifs pendant la Guerre et qui a organisé la rafle du Vél d’Hiv’, (…), il ose diviser nos concitoyens en fonction de leur prénom et stigmatiser, en faisant ça, nos concitoyens musulmans, qui ont bâti la France au même titre que beaucoup de nos concitoyens français, italiens, espagnols, quelle que soit leur religion ».

Eric Zemmour « représente une menace » et « je veux l’expliquer le plus sincèrement à nos électeurs », a ajouté Fabien Roussel, les exhortant à « ne pas se tromper de colère ».

« Ils sont en colère et je comprends leur colère, mais elle ne sera pas porteuse d’espoir en votant pour l’extrême droite, pour les Zemmour et les Le Pen », a-t-il assuré.

La candidate du RN Marine Le Pen est donnée au second tour de la présidentielle face à Emmanuel Macron par les sondages qui la créditent de quelque 17 % des intentions de vote, devant Eric Zemmour, donné à 14 % et au coude-à-coude avec la candidate LR Valérie Pécresse.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...