Israël en guerre - Jour 144

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sgt. Maj (Rés.) Reouven Chicheportiche, 38 ans : A aidé à sauver sa ville

Tué lors d'une bataille contre des terroristes du Hamas dans le moshav Pri Gan le 7 octobre

Sgt. Maj. (Rés.) Reouven Chicheportiche (Crédit : Tsahal)
Sgt. Maj. (Rés.) Reouven Chicheportiche (Crédit : Tsahal)

Le sergent-major (réserviste) Réouven Chicheportiche, 38 ans, a été tué lors d’une bataille contre des terroristes du Hamas au Moshav Pri Gan, dans le sud d’Israël, le 7 octobre 2023.

Il laisse derrière lui sa femme Sofia, leurs enfants Beer, Shaked, Eitan Chaim et Sinai, ainsi que ses parents et ses cinq frères et sœurs. Il est né en France et a fait son alyah avec sa famille en 1992, alors qu’il était enfant.

Le matin du 7 octobre, lorsque des milliers de terroristes du Hamas ont déferlé sur Israël depuis Gaza pour y massacrer près de 1 200 Israéliens et en emmener 253 autres en otages à Gaza, Chicheportiche se trouvait chez lui, dans la petite ville de Shlomit, dans le sud d’Israël.

Alors que les roquettes fusaient au-dessus de leur tête, les membres de l’équipe de sécurité de Shlomit ont rapidement réalisé qu’un groupe d’une dizaine de terroristes était entrée dans la ville voisine de Pri Gan et que l’équipe de sécurité locale était sérieusement dépassée.

Selon ses collègues de l’équipe de sécurité, qui se sont confiés à la Treizième chaîne le 1er novembre, Chicheportiche faisait partie du deuxième groupe d’agents de sécurité de Shlomit qui a rejoint les combats à Pri Gan.

À ce moment-là, les terroristes du Hamas s’étaient déjà introduits dans quatre maisons avec l’intention d’assassiner les personnes qui y vivaient.

« Nous sommes arrivés à Pri-Gan, et à un certain moment, nous avons réalisé qu’ils avaient ouvert le feu sur nous », a raconté Yehuda Rabinovich, qui est arrivé avec le groupe dont faisait partie Chicheportiche, à la Treizième chaîne. « Nous avons vite réalisé que la situation était désastreuse. »

Très vite, deux autres membres de l’équipe de sécurité de Shlomit sont arrivés. Ils se sont joints à la bataille féroce contre des terroristes armés de kalachnikovs et de grenades, qui ont rapidement écrasé l’équipe de Chicheportiche.

« Aviad et moi nous sommes approchés [de la bataille], et nous avons immédiatement aperçu Réouven », a raconté Oz Glick, membre de l’équipe de sécurité de Shlomit, à la Treizième chaîne. Il nous a crié : « ‘Venez ! Il y a des terroristes ici, nous avons des blessés, courez !’ Il hurlait, il rugissait. Et vous comprenez que s’il hurle, vous devez courir. »

Réouven et son ami Aviad ont été tués peu après par des terroristes du Hamas. Les quelques membres de l’équipe qui n’ont pas été tués ou blessés ont continué à se battre, lançant des appels désespérés à Tsahal pour qu’elle leur apporte un soutien militaire, mais il est arrivé trop tard.

Au bout d’un certain temps, comprenant que la prise de Pri Gan ne serait pas chose aisée, les terroristes ont pris la fuite et ce n’est qu’après leur départ que les soldats des Tsahal sont arrivés.

L’équipe a réussi à éviter que Pri Gan ne devienne le théâtre d’un autre massacre le 7 octobre, mais elle a perdu quatre de ses membres, dont Chicheportiche, et quatre autres ont été blessés.

Sa famille et sa communauté se souviennent de Chicheportiche comme d’un héros. Elles ont déclaré à Treizième chaîne que le sacrifice de Reouven leur avait apporté un certain réconfort car il avait permis de sauver toute la ville de Pri Gan ainsi que les villes environnantes, les terroristes n’ayant pas poursuivi leur carnage après avoir pris la fuite.

Oz Shoshan, un autre membre de l’équipe de sécurité de Shlomit, a déclaré que Chicheportiche « était quelqu’un que l’on pouvait appeler à tout moment et lui dire : ‘Reouven, j’ai besoin d’aide…’ et il répondait : Okay, je suis en route' ».

« Réouven avait un grand cœur », a dit à la Treizième chaîne Benny Meshulem, coordinateur de la sécurité de Tsahal pour l’équipe de sécurité de Shlomit. « Il parlait toujours de l’État d’Israël, il aimait cette terre, il aimait tout ce qui se passait ici. »

« Il était évident qu’en cas d’incident, il aurait été incapable de ne pas intervenir. Ca ne ressemblait pas à Réouven », a déclaré Meshulem.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.