Israël en guerre - Jour 142

Rechercher
Les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023

Shira Eylon, 23 ans : vegan, qui aimait les animaux et « commençait à peine sa vie »

Assassinée à la rave Supernova, le 7 octobre

Shira Eylon. (Autorisation)
Shira Eylon. (Autorisation)

Shira Eylon, 23 ans, originaire de Rishon Lezion, a été assassinée par des terroristes du Hamas à la rave Supernova, le 7 octobre.

Eylon s’était rendue à la fête dans le désert avec un ami d’enfance, Amit Lahav. Ils ont tous deux été tués, leurs corps ont été retrouvés quelques jours plus tard dans la forêt.

Elle laisse derrière elle ses parents, Avi et Reva, et ses sœurs Adar et Stav.

« Son corps gisait dans la forêt depuis cinq jours », a déclaré Adar au magazine Time en racontant la mort de sa sœur. « Il leur a fallu près d’une semaine pour la reconnaître. Il leur a fallu un jour de plus pour la ramener ici afin que nous puissions l’enterrer. Elle était donc morte depuis six jours avant que nous n’ayons pu l’enterrer. Même quand ils sont venus nous annoncer sa mort, ils ne nous ont pas dit comment ni quand ».

Eylon devait déménager à Beer Sheva pour y commencer des études de psychologie à l’université de Ben Gurion, une semaine ou deux après l’assaut du Hamas.

« Elle commençait à peine sa vie, vous savez ? » a confié Adar au magazine. « Elle est allée à cette fête pour célébrer la vie. Les participants étaient essentiellement de jeunes adultes. C’était un peu comme Woodstock, où tous les participants étaient dans l’art, la paix et l’amour. Ils n’avaient rien à voir avec cette guerre. Et je ne comprends pas quel genre de monstre peut s’en prendre à des civils ».

Le père de Shira, Avi, s’est rendu à Rome avec une délégation israélienne quelques semaines après l’assaut pour rencontrer des ministres italiens : « Je voudrais vous dire la pire chose qu’un père puisse dire sur sa fille : quand ils ont frappé à notre porte [pour lui annoncer qu’elle était morte], ce fut un soulagement. En Israël, il y a des choses pires que la mort », a-t-il déclaré, d’après le journal Maariv. « Nous porterons cette douleur jusqu’à notre mort ».

Avi a ajouté que « Shira a été tuée parce qu’elle était juive. La Shoah a eu lieu il y a près de 80 ans, et où en sommes-nous ? La haine est toujours la même… Je suis venu ici pour dire une chose : réveillez-vous. Si ce n’est pas pour nos enfants, alors pour les vôtres ».

S’adressant à NBC News, Adar a décrit sa sœur comme une personne très spéciale, indépendante et mature.

« J’ai l’impression que tout le monde a un rôle dans ce monde, et son rôle était de répandre la gentillesse », a-t-elle déclaré.

Adar a écrit sur Instagram que Shira, une végétalienne, venait de rentrer d’un voyage en Inde pour y étudier le yoga : « C’était une fille douce et sensible, qui voulait la paix… elle aimait la nature, faisait du bénévolat dans un refuge pour animaux et elle aimait voyager ».

Elle a également écrit que Shira « s’est trouvée ces deux dernières années, elle a compris qui elle était et ce qu’elle voulait être, et ne voulait rien plus que rire, écouter de la musique et jouir de la liberté ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.