Syrie : Un général américain se demande si Moscou est un pompier ou un pyromane
Rechercher

Syrie : Un général américain se demande si Moscou est un pompier ou un pyromane

"La Russie doit admettre qu'elle n'est pas capable de mettre fin au conflit syrien, ou alors qu'elle ne le souhaite pas", a déclaré le général américain Joseph Votel

Le général américain Joseph Votel, chef du Commandement central américain, devant le Sénat, à Washington, le 9 mars 2016. (Crédit : AFP PHOTO/Jim Watson)
Le général américain Joseph Votel, chef du Commandement central américain, devant le Sénat, à Washington, le 9 mars 2016. (Crédit : AFP PHOTO/Jim Watson)

La Russie joue un rôle « extrêmement déstabilisant » en Syrie, en jouant à la fois le rôle de pyromane et celui de pompier, a déclaré mardi le commandant des Forces américaines au Moyen-Orient, le général Joseph Votel.

« La Russie doit admettre qu’elle n’est pas capable de mettre fin au conflit syrien, ou alors qu’elle ne le souhaite pas », a déclaré le général Votel qui témoignait devant une commission du Congrès.

« Je pense que leur rôle est extrêmement déstabilisant à ce stade », a ajouté le chef du CENTCOM.

« Moscou joue à la fois le rôle de pyromane et celui de pompier, en attisant le conflit entre le régime syrien, les YPG (la milice kurde alliée des Etats-Unis, ndlr) et la Turquie, et affirmant ensuite jouer un rôle d’arbitre pour résoudre le conflit », a-t-il accusé.

« Moscou continue de plaider pour des solutions diplomatiques parallèles aux initiatives diplomatiques occidentales en Syrie (…), en tentant d’affaiblir le rôle de l’ONU et de limiter les progrès de l’influence américaine », a-t-il ajouté.

Quatre jours après le vote par le Conseil de sécurité de l’ONU, au termes d’âpres discussions notamment avec Moscou, d’une résolution réclamant une trêve « sans délai » de 30 jours dans tout le pays, des raids aériens et des tirs de roquettes ont été rapportés mardi dans l’enclave rebelle de la Ghouta orientale, près de Damas.

Grand allié du régime de Bachar al-Assad, Moscou a accusé mardi les rebelles syriens d’avoir lancé une « offensive » contre les forces du régime dans la Ghouta orientale pendant la « trêve humanitaire ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...