Rechercher

Tsahal intensifie la traque aux prisonniers, les recherches concentrées au nord

Les forces de sécurité ont fouillé le domicile d'un parent israélien du fugitif Zakaria Zubeidi

Des soldats israéliens montent la garde près d'une section endommagée de la clôture frontalière, près du village cisjordanien de Jalameh, le 6 septembre 2021. (AP/Nasser Nasser)
Des soldats israéliens montent la garde près d'une section endommagée de la clôture frontalière, près du village cisjordanien de Jalameh, le 6 septembre 2021. (AP/Nasser Nasser)

Les autorités israéliennes opéraient dans les villes arabes du nord d’Israël mercredi, au troisième jour des recherches de six prisonniers palestiniens en fuite qui sont toujours introuvables après s’être échappés de prison.

Israël a lancé une vaste chasse à l’homme pour capturer les six prisonniers, considérés comme très dangereux, après qu’ils se soient échappés de la prison de haute sécurité de Gilboa tôt lundi, dans ce qui est considéré comme l’une des plus graves évasions de l’histoire du pays.

Mercredi, l’armée a déclaré qu’elle renforçait son aide aux efforts de recherche, avec deux bataillons, six compagnies, deux équipes de reconnaissance, un certain nombre d’escouades des forces spéciales et des équipes de surveillance aérienne.

Après que trois personnes ont été arrêtées dans la ville de Na’ura mardi, les forces de sécurité ont commencé à ratisser d’autres villes au nord de celle-ci, a rapporté la Douzième chaîne mercredi.

Na’ura est située à environ 7 kilomètres au nord de la prison de Gilboa.

Les autorités soupçonnent toujours les fugitifs de s’être séparés après leur évasion de la prison. Ils ont couru sur environ 3 kilomètres après être sortis du trou creusé sous les murs de la prison, ont indiqué des responsables de la police. Là, certains d’entre eux sont soupçonnés d’être montés à bord d’un véhicule pour fuir.

Les forces israéliennes patrouillent le long de la clôture de sécurité dans le village de Muqeibila, près de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, suite à l’évasion de six terroristes palestiniens d’une prison israélienne, le 6 septembre 2021. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

Il reste indéterminé si les évadés se trouvent toujours en territoire israélien, ou s’ils ont traversé en Cisjordanie ou même en Jordanie.

Parmi les six évadés figure Zakaria Zubeidi, un commandant notoire du groupe terroriste des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa du Fatah, qui était en prison alors qu’il était jugé pour de nombreux crimes, dont une tentative de meurtre.

La Douzième chaîne a rapporté que les forces de sécurité avaient perquisitionné mercredi le domicile d’un parent de Zubeidi qui vit dans une ville israélienne. La chaine n’a pas précisé si quelqu’un avait été arrêté à cet endroit.

Dans la nuit et mercredi matin, les forces israéliennes auraient arrêté des membres de la famille de plusieurs des fugitifs palestiniens dans le nord de la Cisjordanie, près de Jénine.

L’évasion de lundi a provoqué des remous dans le système pénitentiaire israélien. Des hauts responsables de la prison ont été convoqués pour être interrogés mardi soir, a rapporté la station de radio Kan. Plus tôt dans la journée, au moins 14 membres du personnel du service des prisons ont été interrogés par la police, qui soupçonne les évadés d’avoir bénéficié d’une aide.

Les responsables de l’administration pénitentiaire et la police sont largement critiqués pour les manquements qui ont facilité l’évasion, avec une litanie de bévues qui ont permis l’évasion en premier lieu, et une incapacité à saisir la gravité de la situation pendant plusieurs heures après qu’elle se soit produite.

Les autorités ont déclaré qu’elles n’avaient réalisé aucune avancée dans la recherche des terroristes à la date de mardi soir.

Les six prisonniers de sécurité palestiniens qui se sont échappés de la prison de Gilboa, le 6 septembre 2021. (Capture d’écran : Bureau des médias des prisonniers)

Les six prisonniers se sont évadés par un tunnel dans le système de drainage de leur cellule, bien que les responsables ont déclaré qu’une faille de sécurité signifiait qu’ils n’avaient pas eu besoin de creuser pour créer un passage vers l’extérieur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...