Un condamné à mort juif au Texas dépose un pourvoi en appel pour antisémitisme
Rechercher

Un condamné à mort juif au Texas dépose un pourvoi en appel pour antisémitisme

Randy Halprin a été reconnu coupable du meurtre d'un policier ; il affirme que le juge Harbors "a une profonde haine et des préjugés envers les non-Blancs et les non-Chrétiens"

Dans cette photo du 3 décembre 2003, le condamné à mort Randy Halprin, alors âgé de 26 ans, est assis dans une cellule de visite à l'unité Polunsky à Livingston, Texas. Halprin, un détenu juif dans le couloir de la mort qui faisait partie de la bande des prisonniers évadés "Texas 7", a déposé un recours en appel au motif que l'ancien juge du comté Vickers Cunningham, qui l'a condamné, était antisémite et avait fréquemment utilisé des insultes racistes. Halprin soutient que Cunningham aurait dû se récuser. (AP Photo/Brett Coomer, File)
Dans cette photo du 3 décembre 2003, le condamné à mort Randy Halprin, alors âgé de 26 ans, est assis dans une cellule de visite à l'unité Polunsky à Livingston, Texas. Halprin, un détenu juif dans le couloir de la mort qui faisait partie de la bande des prisonniers évadés "Texas 7", a déposé un recours en appel au motif que l'ancien juge du comté Vickers Cunningham, qui l'a condamné, était antisémite et avait fréquemment utilisé des insultes racistes. Halprin soutient que Cunningham aurait dû se récuser. (AP Photo/Brett Coomer, File)

Un condamné à mort juif au Texas a déposé un appel au motif que le juge dans cette affaire était antisémite et raciste.

Randy Halprin, 41 ans, a déclaré dans l’appel interjeté le mois dernier que le juge Vickers Cunningham a parlé de lui en utilisant un langage antisémite et aurait dû se récuser de l’affaire.

Halprin faisait partie du groupe de prisonniers « Texas 7 » qui se sont évadés de l’unité John B. Connally près de Kenedy, au Texas, le 13 décembre 2000 ; six ont été appréhendés plus d’un mois plus tard. L’un s’est suicidé.

Ils ont été condamnés à mort pour le meurtre d’un policier du Texas qui est intervenu lors d’un vol perpétré par les prisonniers.

Cunningham a condamné Halprin à mort en 2003. Quatre des prisonniers ont été exécutés.

Le Dallas Morning News a rapporté l’an dernier que Cunningham, qui est blanc, récompensait ses enfants par une fiducie s’ils épousaient une personne blanche, chrétienne et du sexe opposé.

L’appel indique que les croyances et les déclarations antisémites de M. Cunningham ont violé l’application régulière de la loi de la Constitution, selon le Dallas News, et que M. Halprin a droit à un nouveau procès, quelle que soit la force des preuves contre lui.

« Avant, pendant et après le procès de Randy Halprin, le juge Cunningham nourrissait une profonde animosité et des préjugés à l’égard des non-blancs et des non-chrétiens », ont écrit les avocats de Halprin. « Il a souvent exprimé ces opinions en privé et elles l’ont éclairé dans sa réflexion sur sa fonction publique dans le domaine du droit. Le juge Cunningham avait le devoir de ne pas présider une affaire dans laquelle il considérait l’accusé comme un… [sale] juif ».

Halprin, qui purgeait une peine de 30 ans pour avoir blessé un enfant au moment de son évasion, a déclaré qu’il n’avait pas tiré la nuit où l’agent Aubrey Wright Hawkins a reçu 11 balles et s’est fait écraser.

Un autre membre des « Texas 7 », Michael Rodriguez, était également Juif, selon le journal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...