Rechercher

Un flot de dirigeants du monde envoient leurs condoléances à Isaac Herzog

Entre appels, lettres, télégrammes, la mort d'Aura Herzog a suscité une pluie d'hommages et de réconfort pour sa famille en deuil

Des personnes portent le cercueil d'Aura Herzog, épouse du défunt président Chaim Herzog et mère de l'actuel président Isaac Herzog, lors de ses funérailles au cimetière du Mont Herzl à Jérusalem, le 12 janvier 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Des personnes portent le cercueil d'Aura Herzog, épouse du défunt président Chaim Herzog et mère de l'actuel président Isaac Herzog, lors de ses funérailles au cimetière du Mont Herzl à Jérusalem, le 12 janvier 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Un flot de dirigeants du monde, dont le président américain Joe Biden et le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas, ont présenté mercredi au président Isaac Herzog leurs condoléances suite au décès de sa mère.

Joe Biden a envoyé une lettre dans laquelle il qualifie Aura Herzog de « personne extraordinaire qui a consacré sa vie à la nation qu’elle aimait. En cette période de chagrin, j’espère que vous trouverez du réconfort dans la réflexion sur les vies qu’elle a touchées au cours de ses nombreuses années de service à son pays. »

Dans un message écrit à la main au bas de la lettre, M. Biden a ajouté : « Votre mère était quelqu’un que j’admirais beaucoup. Aujourd’hui encore, je me sens honoré de l’avoir rencontrée ».

Le bureau d’Herzog a déclaré qu’Abbas avait téléphoné au président, lui disant : « Il ne fait aucun doute que la perte d’une mère est une perte très difficile. Je partage votre chagrin ».

Dans un appel téléphonique à Herzog, le prince héritier des Émirats arabes unis, Mohamed ben Zayed, « a dit qu’il s’identifiait à la douleur du président, ayant perdu son propre père », selon le compte rendu du bureau d’Herzog.

« Pour chacun d’entre nous, la mère est la personne la plus proche et la plus chère, son décès est une perte irréparable. Je partage sincèrement votre chagrin. Je vous souhaite, à vous et à votre famille, courage et force d’âme en cette heure difficile », a pour sa part écrit le président russe Vladimir Poutine dans un message adressé à Herzog.

« Sachant très bien que la place des mères ne peut jamais être remplie, je partage de tout cœur votre chagrin, et souhaite de sincères condoléances au nom de ma nation et de moi-même », a écrit le président turc Recep Tayyip Erdoğan.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, le 24 novembre 2021. (Crédit : Adem ALTAN / AFP)

Le roi de Bahreïn, Hamad Al Khalifa, a écrit : « Nous présentons nos sincères condoléances à votre Excellence et à la famille de la défunte, priant Dieu tout-puissant d’accorder sa miséricorde et son pardon à la défunte, et à votre Excellence et à ses proches la patience et le réconfort. »

Le roi de Jordanie, le roi d’Espagne, les présidents de l’Égypte, de la France, de la Grèce, de Singapour, de l’Équateur, de la Géorgie, de la Moldavie, de l’Arménie et de Chypre, ainsi que des dirigeants du Brésil, du Rwanda, du Guatemala, du Paraguay, de la République dominicaine, de la Thaïlande, de la Roumanie et de la Bosnie-Herzégovine, et des dirigeants juifs du monde entier ont aussi adressé leurs condoléances, selon le bureau de M. Herzog.

Aura Herzog (née Ambash) est née en Égypte. Ses parents, qui résidaient à Jaffa, ont été expulsés par les Turcs pendant la Première Guerre mondiale. Elle a obtenu un diplôme en mathématiques et en physique en Afrique du Sud avant d’immigrer en Israël en 1946 et de rejoindre la Haganah, l’organisation de défense qui a été le précurseur de l’armée israélienne.

Elle a ensuite suivi un cours de diplomatie et a rencontré Chaim Herzog qu’elle a épousé en 1947.

Pendant la guerre d’Indépendance, elle a servi dans une unité du renseignement militaire, puis dans le corps scientifique. Elle a été gravement blessée dans un attentat à la bombe survenu en 1948 à la Maison des institutions nationales de Jérusalem.

Aura Herzog a occupé plusieurs postes publics au fil des ans. Après avoir été l’une des organisatrices des célébrations du 10e anniversaire d’Israël, elle a participé à la création du Concours Biblique international, organisé chaque année à l’occasion de Yom HaAtsmaout.

Aura Herzog en 1983 (Sa’ar Ya’acov)

En 1968, elle a fondé le Conseil pour un Bel Israël, un groupe environnemental à but non lucratif qui reste actif à ce jour, et qu’elle a dirigé pendant 40 ans.

De 1983 à 1993, Chaim Herzog est devenu le sixième président d’Israël. Pendant cette période, Aura a poursuivi son travail communautaire.

Après la mort de son mari en 1997, Aura Herzog a pris la tête des efforts visant à commémorer sa vie et son œuvre.

Le couple a eu quatre enfants. L’un d’eux est Isaac, l’actuel président du pays, et un autre, Michael, qui est le nouvel ambassadeur d’Israël aux États-Unis.

Dossier : Le président Chaim Herzog et son épouse Aura lors d’une visite à Berlin-Ouest en 1987 (Nati Harnik)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...