Un groupe de gauche proteste suite au discours d’un ex-soldat de Tsahal au Texas
Rechercher

Un groupe de gauche proteste suite au discours d’un ex-soldat de Tsahal au Texas

Des membres de IfNotNow ont manifesté à l'extérieur du campus Habad d'Austin ; le rabbin a accusé les manifestants d'avoir harcelé des spectateurs et des enfants

Manifestation anti-israélienne à l'université du Texas à Austin (Crédit : CC BY monad68, Flickr)
Manifestation anti-israélienne à l'université du Texas à Austin (Crédit : CC BY monad68, Flickr)

JTA – Des membres d’un groupe juif de gauche ont protesté contre le discours d’un ancien soldat israélien qui a pris la parole à la suite des offices du Shabbat matin au Chabad Jewish Center de l’Université du Texas à Austin.

Environ une douzaine de manifestants du mouvement IfNotNow d’Austin ont scandé des slogans de protestation et exhibé des pancartes « Occupation is not moral » et « Moral combat ? Moral disaster » alors qu’ils protestaient devant le centre samedi matin.

Le rabbin du mouvement Habad Loubavitch Zev Johnson a dénoncé dans un blog que les manifestants avaient pris des photos et des vidéos de personnes entrant dans le centre Habad, dont ses jeunes enfants, encouragé ses enfants à participer à leur manifestation et empêché les invités de pénétrer dans le bâtiment. IfNotNow a nié sa version des faits.

Dans un communiqué, IfNotNow a également contesté le fait que le mouvement Habad a qualifié ses actions de manque de respect à l’égard du Shabbat.

« Nous savons que notre action n’a été mal décrite que parce que nous nous sommes élevés contre l’occupation israélienne », peut-on lire dans le communiqué.

« Pourquoi la propagande de Tsahal est-elle autorisée dans nos espaces communs, et a fortiori après les offices du Shabbat matin ? C’est là le véritable scandale, pas une bande de Juifs debout devant le bâtiment en train de chanter ‘Olam Chesed Yibaneh’ (Nous construirons ce monde avec amour) », a également déclaré le groupe dans un tweet.

Le soldat, Leibel Mangel, un conférencier spécialisé dans la motivation d’origine américaine, a pris la parole à l’heure du déjeuner pour évoquer sa visite à Auschwitz avec son grand-père, qui a tenu tête au médecin et officier SS Joseph Mengele pendant son internement là-bas.

Il a également parlé de son expérience en tant que l’un des soldats qui a découvert les corps de trois adolescents israéliens enlevés et tués par le Hamas en 2014, selon le rabbin Johnson. Il a également dirigé une discussion sur la question de la moralité au combat.

IfNotNow a dénoncé le fait que Mangel « utilise la Shoah comme un moyen de justifier l’occupation. On ne peut nier le traumatisme très réel que la Shoah a laissé sur notre communauté ; cependant, notre traumatisme historique ne devrait pas être exploité pour justifier l’oppression du peuple palestinien ».

Le rabbin Johnson a affirmé que les manifestants « ont menti sur ce dont on avait parlé et ont utilisé notre communauté juive pour des photos bon marché sur les réseaux sociaux ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...