Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Un homme écope de 18 ans de prison pour homicide après une bagarre dans un parking

Victor Katan, 79 ans, commencera sa peine en juillet, son avocat prépare un appel ; il devra verser 258 000 shekels de dommages et intérêts à la famille de sa victime, Ofir Hasdai, 40 ans

Victor Katan, qui a tué Ofir Hisdai en juillet 2019 à la suite d'une dispute dans un parking, après une audience au tribunal de district de Lod, le 4 juin 2024. (Crédit : Jonathan Shaul/Flash90)
Victor Katan, qui a tué Ofir Hisdai en juillet 2019 à la suite d'une dispute dans un parking, après une audience au tribunal de district de Lod, le 4 juin 2024. (Crédit : Jonathan Shaul/Flash90)

Le tribunal de district de Lod a condamné mardi un homme à 18 ans de prison pour un meurtre commis en 2019 lors d’une bagarre au sujet d’une place de parking, et lui a ordonné de verser 258 000 shekels de dommages et intérêts à la famille de sa victime.

Le ministère public avait requis une peine de 20 ans.

Victor Katan, 79 ans, commencera à purger sa peine pour le meurtre d’Ofir Hasdai, 40 ans, à la fin du mois de juillet. Avi Cohen, l’avocat commis d’office qui représente Katan, a déclaré qu’il ferait appel auprès de la Cour suprême.

En janvier, le tribunal a rejeté l’affirmation de Katan selon laquelle le premier coup de feu qu’il avait tiré était un acte de légitime défense, et a jugé que, bien qu’il était « sincèrement inquiet pour sa femme », qui était également impliquée dans l’altercation physique, « rien ne justifiait le tir ».

En ce qui concerne le second tir, le tribunal n’a pas accepté l’affirmation de Katan selon laquelle il s’agissait d’un tir accidentel parce que sa main tremblait.

Ofir Hasdai, sa femme Dikla et deux de leurs trois filles. Hasdai a été abattu le 28 juillet 2019 lors d’une querelle concernant une place de stationnement. (Autorisation / Facebook)

La femme de Hasdai et deux de leurs trois filles se trouvaient avec lui sur le parking du centre commercial Azrieli à Ramle lorsque l’incident s’est produit. Il essayait de se garer sur une place réservée aux handicapés pour sa femme, atteinte de dystrophie musculaire.

Selon les documents du tribunal, Katan et sa femme Monica sont arrivés en voiture et ont cherché une place de parking. Monica Katan est sortie de la voiture et a cherché à pied, pour finalement trouver un endroit où garer la voiture.

Au même moment, la famille a cherché à utiliser la place adjacente, mais a constaté qu’elle était partiellement bloquée parce que le véhicule des Katan était garé au-delà de la ligne de démarcation.

Une dispute a éclaté lorsque Hasdai a crié à Monica. « Pourquoi es-tu garée sur deux places ? » Monica a alors frappé Hasdai avec son sac et celui-ci a répondu en criant : « Pourquoi me tapez-vous ? » Hasdai a poussé Monica des deux mains, la faisant tomber au sol. Il s’est ensuite dirigé vers son propre véhicule. Victor Katan est sorti de sa voiture et a crié à Hasdai : « Pourquoi frappes-tu ma femme ? »

Selon l’acte d’accusation, il est ensuite retourné à sa voiture, a récupéré un pistolet homologué dans un sac et, sans avertissement, a tiré sur Hasdai, l’atteignant à la hanche droite.

Selon l’acte d’accusation, Monica a dit à Katan de cesser d’utiliser l’arme. À ce moment-là, Katan a visé la poitrine de Hasdai et a tiré une nouvelle fois, provoquant la blessure mortelle.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.