Rechercher

Un juge à la retraite reconnu coupable de harcèlement sexuel

Le magistrat, qui a harcelé son ancienne assistante, écopera d'heures de services communautaires et d'une amende

L'ancien président du tribunal de district de Nazareth Yitzhak Cohen arrive à la cour des magistrats de Rishon Lezion  pour une audience sur des accusations de harcèlement sexuel à son encontre, le 8 mai 2017. (Crédit : Flash90)
L'ancien président du tribunal de district de Nazareth Yitzhak Cohen arrive à la cour des magistrats de Rishon Lezion pour une audience sur des accusations de harcèlement sexuel à son encontre, le 8 mai 2017. (Crédit : Flash90)

Yitzhak Cohen, juge à la retraite a été reconnu lundi coupable de harcèlement sexuel malgré un accord qui aurait dû lui éviter une condamnation pénale.

La juge de la Cour des magistrats de Rishon Lezion Einat Ron a souligné qu’ignorer un accord est une « mesure exceptionnelle » mais a expliqué que « l’intérêt public ne permet pas à ce procédé de s’achever sans la condamnation de l’accusé ».

Elle a accepté le reste des termes de l’accord, selon lequel Cohen sera condamné à des heures de services communautaires ainsi qu’à une amende de 2 500 shekels.

Selon l’acte d’inculpation, la plaignante, une employée du tribunal qui était l’assistante personnelle du juge, avait déclaré que lorsqu’elle était venue apporter un document à Cohen, ce dernier l’avait fait asseoir sur ses genoux et avant posé sa main sous sa chemise en lui caressant le dos. Quand elle s’était redressée, il s’était également levé et l’avait prise dans ses bras.

Lors d’une audience qui avait eu lieu au mois de mars, Cohen avait expliqué regretter profondément cet incident et avait indiqué qu’il s’agissait « d’une erreur momentanée qui avait détruit tout son monde ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...