Un missile testé par le ministère de la Défense au-dessus du centre d’Israël
Rechercher

Un missile testé par le ministère de la Défense au-dessus du centre d’Israël

Les responsables n'ont pas indiqué quel modèle de roquette avait été tiré mais ont fait savoir que l'essai avait été programmé d'avance et qu'il avait été concluant

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une traînée blanche laissée par un test de roquette réalisé dans le centre d'Israël par le ministère de la Défense, le 31 janvier 2020 (Capture d'écran)
Une traînée blanche laissée par un test de roquette réalisé dans le centre d'Israël par le ministère de la Défense, le 31 janvier 2020 (Capture d'écran)

Israël a mené un nouveau test d’armement dans la matinée de vendredi, lançant un missile – dont la nature n’a pas été révélée – dans l’espace aérien israélien, a annoncé le ministère de la Défense.

Le ministère a refusé de commenter le modèle exact du missile, entraînant des spéculations sur un éventuel missile balistique de longue-portée. Israël ne reconnaît pas officiellement en avoir en sa possession.

« Les responsables de la Défense ont mené un test de lancement, il y a quelques minutes, d’un système de propulsion de roquettes depuis une base du centre du pays », a dit le ministère.

« Cet essai était programmé en avance et a été concluant », a-t-il ajouté.

Les résidents du centre de l’Etat juif ont dit avoir vu la traînée blanche laissée par le missile.

En raison de cet essai, les vols en direction de l’aéroport Ben-Gurion ont été temporairement détournés.

Ce lancement, survenu dans la matinée de vendredi, a lieu un mois et demi après un essai similaire au mois de décembre au cours duquel le ministère avait mis à l’épreuve un moteur de roquette.

Israël ne reconnaît pas détenir des missiles balistiques dans ses arsenaux même si, selon des informations parues à l’étranger, l’Etat juif en posséderait une variété à capacité nucléaire connue sous le nom de Jericho, dotée d’un moteur à étages, d’une portée de 5 000 kilomètres et qui a la capacité de transporter une ogive de mille kilos.

Ce genre de tests est mené dans le cadre du développement de plusieurs types différents de projectiles – depuis les missiles balistiques offensifs jusqu’aux intercepteurs de défense et aux lanceurs par satellite. Toutefois, dans le cas des intercepteurs et des lanceurs par satellite, le ministère de la Défense révèle généralement des détails supplémentaires sur la nature de l’essai.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...