Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Un navire en feu après une attaque au large du Yémen – agence britannique

Moins de 24h après l'attaque d'un navire commercial de propriété grecque, un navire marchand a été touché par "2 projectiles, provoquant un incendie à bord", selon l'UKMTO

Illustration : Un drone houthi en train de menacer un navire commercial, sur une image extrait d'une vidéo diffusée le 20 mars 2024. (Crédit : État-major des Armées/AFP)
Illustration : Un drone houthi en train de menacer un navire commercial, sur une image extrait d'une vidéo diffusée le 20 mars 2024. (Crédit : État-major des Armées/AFP)

Un navire marchand a pris feu après avoir été attaqué au large du Yémen, a indiqué jeudi l’agence de sécurité maritime britannique UKMTO, au lendemain d’une autre attaque qui a endommagé un bateau naviguant dans la même zone.

Le navire a été touché par « deux projectiles, ce qui a provoqué un incendie à bord », a déclaré l’UKMTO.

D’après la société de sécurité Ambrey, le navire a été touché par un missile dans le golfe d’Aden, au large du sud du Yémen, pays déchiré par la guerre et le plus pauvre de la péninsule arabique.

« Il est conseillé aux navires marchands de se tenir à l’écart du navire touché et d’interrompre les mouvements de l’équipage sur le pont », a déclaré Ambrey, ajoutant que le navire « correspondait au profil [ciblé généralement)] par les Houthis ».

L’attaque n’a pas été revendiquée dans l’immédiat, mais elle survient dans un contexte marqué par des attaques à répétition lancées depuis novembre par les Houthis contre des navires marchands en mer Rouge et dans le golfe d’Aden.

Au pouvoir dans une bonne partie du Yémen en guerre depuis leur prise de la capitale Sanaa en 2014, ces alliés de l’Iran agissent en soutien au Hamas dans la bande de Gaza.

Mercredi soir, les Houthis ont revendiqué une attaque en mer Rouge contre un navire commercial de propriété grecque, qui a « provoqué de graves inondations » et des dégâts à bord selon l’armée américaine.

Selon le Commandement militaire américain pour le Commandement central des États-Unis (CENTCOM), l’attaque avait été menée par un « navire de surface sans pilote » des Houthis. Celui-ci avait frappé le M/V Tutor, un navire battant pavillon libérien, « de propriété grecque » et qui avait « accosté récemment en Russie ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.